1 févr. 2017

Exit ticket - ticket de sortie - billet de sortie


Petite technique Nord-américaine de mise en oeuvre de la métacognition au quotidien, le ticket de sortie, consiste à demander rapidement en fin de séance aux élèves s'ils ont compris ou non, et ce qu'ils n'ont pas compris.
Le tout est écrit en quelques mots sur un bout de papier (ticket de sortie) avant de sortir (du sujet ou de la classe).
Cela permet à l'enseignant ensuite de vérifier rapidement qui a compris et qui non, et d'avoir des pistes de remédiation pour ceux qui n'ont pas compris car avec le temps, les enfants apprennent à exprimer les points de non compréhension, et les notions sur lesquels ils achoppent, et à différencier la totalité de la notion du point précis qui les gêne.

On vérifie aussi si cela correspond à l'idée qu'on s'était fait avec nos observations habituelles, et également le nombre d'enfants laissés en rade... si une majorité d'élèves mettent ailleurs que dans compris, c'est l'enseignant qui a fait une erreur quelque part dans sa façon de présenter les choses ;-)
Cela donne une idée enfin de la différenciation précise à mettre en place, et qui n'est pas forcément celle de d'habitude, avec les mêmes "groupes de niveau"


On trouve nombre de jolies idées sur les blogs US (exemple là chez Classorganize,  Everybodyisagenius, Crafting connections, ou encore sur NWEA ou chez Mrs King pour une introduction à son usage en musique)



J'ai un affichage derrière la porte (justement pour l'idée de sortie), avec les différentes possibilités de réponse (compris, presque compris, je suis embêté-e, de quoi on parle ?) dans lequel l'élève place son ticket...

Au départ, j'avais fait de jolis tickets nominatifs, plastifiés, et les élèves écrivaient dessus au feutre ardoise... sauf qu'il n'y a plus de réserves de feutres à ardoise dans la classe, et que les tickets s'effaçaient parfois en se frottant les uns contre les autres (les tickets sont coquins).

Donc, retour à une idée basique, récupération auprès du massicot de bandes de papier, que j'agrafe par 15/20 pour faire un petit carnet (bandes de 5 à 8 cm de large environ). L'élève note son prénom en plus de ce qu'il a à dire sur le ticket, et hop... le carnet reste dans la rigole du bureau ou dans le casier...
Et s'il perd le carnet, on ne s'en veut pas trop ;-)



Pour l'affichage, voilà le titre pour situer le lieu proposé aux élèves. Dans ma classe il est sur un fond de couleur pour bien ressortir (feuille A4 de couleur, qui change en fonction de l'humidité et du soleil qui travaillent un peu la couleur pour la délaver^^)., et les choix proposés sont sur des enveloppes de couleur (j'ai testé sur des gobelets, mais ça ne tient pas dans la durée. Même si les élèves font attention, ça finit par s'arracher). Attention aux enveloppes... qu'elles ne soient pas trop profondes, sinon à force, là, c'est l'enseignant qui les arrache, en allant piocher tous les jours dedans ;-)


Titre de l'affichage


Etiquettes pour les enveloppes accueillant les billets des élèves


 Tickets / billets de sortie anciens



pour télécharger : CLIC







2 commentaires:

  1. Je trouve cela fort intéressant ! Après je dois creuser la mise en oeuvre, concrètement, pour que ça que soit vraiment utile et pas un "mangeur de temps" (mon gros problème, j'avoue !)... Merci en tout cas pour la réflexion :-)

    RépondreSupprimer
  2. C'est très juste, cela demande un peu de temps les premières fois pour être mis en place. Mais ensuite, il suffit à la fin d'une séance de signaler aux élèves de le faire, et ça ne prend plus que quelques minutes.
    Je n'en parle que maintenant, parce que je ne l'ai mis en place qu'en période 2... trop de choses à mettre en place côté fonctionnement avant, donc j'ai attendu l'automne que le reste du fonctionnement et de l'organisation de la classe soit en place pour ne pas en ajouter non plus dans la complexité des petites tâches demandées.
    Cependant, c'est un gain de temps ensuite aussi pour nous, car relever les tickets et y jeter un oeil prend quelques minutes. EN vérité, les tickets "j'ai compris" ne servent pas vraiment, sinon parfois pour dénicher "le" tuteur nécessaire à un élève.
    S'il y en a beaucoup dans les "rien compris", alors on sait d'un coup d'oeil qu'on doit repasser par une explication. Pas besoin de regarder tous les cahiers. Comme je passe souvent par des corrections collectives, ça m'évite aussi de refaire le tour des cahiers et de pointer où en est chaque élève.

    RépondreSupprimer