• Dernier mois de l'année scolaire 2014-2015.  

    Encore une année riche en ressources dans la CPB. Quelques documents en cette fin d'année et la possibilité de découvrir 2 nouvelles blogueuses qui intègrent le doc du mois!

    Vous pouvez les découvrir

    Sur le forum :

    logo_cpb_grand

    Bonnes visites!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • C'est ici que je l'écris, cela ne sera pas lu par les personnes concernées... pourtant...

    j'ai repris cette année après un burn out, en partie lié à du harcèlement, mais également à une somme de petites choses personnelles ou moins personnelles, qui mises bout à bout, ne me permettait pas d'être en état face à cette situation de harcèlement.

    Concernant le burn-out, vous pouvez lire le témoignage et les explications intéressantes de Vefa sur son blog... je ne souhaite pas revenir sur le sujet ici, du moins dans cet article, mais ceux qui se sentiront concernés ou aimeraient des détails comme aide possible, peuvent toujours me contacter en mp.

     

    Reprenons le cours du grand merci du titre...

     

    Depuis mi-novembre environ, je suis dans une école maternelle vraiment géniale.

    Et pourtant, il y a beaucoup beaucoup beaucoup d'élèves (j'ai la seule classe à moins de 30 élèves, avec 29... ;-) ) et pas mal de cas, forcément. Ne serait-ce que statistiquement... 

    Mais j'ai retrouvé le plaisir de bosser, des raisons de bosser comme il se doit chez nous, c'est-à-dire beaucoup, de ne pas lésiner sur la réflexion, et de pouvoir partir dans tous les sens pour laisser venir les idées en fonction des besoins des élèves et des nécessités de la classe... bref, j'ai retrouvé ce qui fait le sel de ce boulot.
    Ajoutons à cela le plaisir de venir bosser, et de côtoyer élèves et adultes dans l'école...

    C'est une école où les collègues ouvrent leurs portes pour t'expliquer ce qu'elles font dans leur classe. Où elles te conseillent sans juger ta pratique, et t'indiquent les possibles erreurs d'une façon vraiment constructive et enrichissante.
    C'est une école où certes il y a intervenants et matériels à un niveau peu vu ailleurs, du moins dans mon "coin", mais où tout est à dispo, et possible, et envisageable, et en plus enrichi des réflexions de tous les adultes présents.

    C'est une école où on te propose des docs, des idées, des projets, des sorties, et même de regarder tes propres docs et idées pour un retour encore une fois constructif.

    C'est une école où si tu dis "non, merci, ça ira", on n'insiste pas non plus... bon, du coup, on ne le dit pas souvent.

    Une école où on te prête le super matériel péda sans rechigner.
    Une école où on fait ses services en nombre, forcément, mais dans l'entraide et avec le remplacement facile quand on a besoin.

    C'est une école où j'ai sérieusement paniqué en débarquant un vendredi matin, dans une classe de mater, niveau jamais jamais abordé auparavant (qu'on se rappelle que j'ai commencé ma carrière en 4e, 3e et classes de CAP en segpa ^^), où j'ai eu une belle migraine tout le week-end, à l'idée des zouzous intenables dont on me parlait... des zouzous que cela me peine de laisser dans deux semaines maintenant, parce qu'avec un cadre et une organisation, cette classe a été un vrai bonheur !

    C'est une école en plus, où personne ne se prend au sérieux. Certes le boulot est fait, en quantité astronomique, et avec qualité, dynamisme et conscience pro, par des personnes engagées dans leur travail,  mais pour autant, chacun se prête volontiers aux petites taquineries du quotidien, avec humour, et recul.

    Et puis c'est une école où tu n'es pas un extra-terrestre quand tu bosses en dehors de ta classe, où on peut parler pédagogie aux récrés ou le midi, sans se faire rembarrer, même si ce n'est, bien entendu, pas les seuls sujets de conversation. Où tu peux parler d'un cas d'élève qui te turlupine, où tu peux comparer les conseils donnés, où tu peux demander comment gérer tel cas, telle situation, tel obstacle, sans passer pour une demeurée, et sans qu'on te parle comme à une demeurée...

    Alors évidement, tout cela étant à l'opposé du vécu des récentes années au boulot, ça fait un coup au coeur de la quitter bientôt, surtout en sachant qu'il me faudrait bien 20 ans d'ancienneté en plus pour y obtenir un poste un jour ^^

    Et évidement, le coup le plus dur est de se dire qu'on a plus de chance de tomber sur le contraire côté boulot, même dans des ambiances sympas...

    Et évidement aussi, il est difficile de dire aux gens de l'école à quel point ils ont contribué à un mieux être, et à les en remercier. A quel point ils m'ont appris mon métier aussi, et à quel point ils m'ont redonné confiance dans ma façon de le faire et le vivre.

    Merci !

    Merci !!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  •  Petite remontée de cet article tout récent pour participer au rallye-liens de Cenicienta : une activité de fin d'année

     

    N'ayant pas fait de production d'écrits avec mes MS pour cette dernière période, à part les compte-rendus de sortie et ceux des travaux scientifiques, j'ai pensé à concocter une petite fiche souvenir.

    Je propose des amorces de phrases concernant l'année passée en MS, et je prends note des réponses individuelles de chaque élève, sur une photocopie noir et blanc de la fiche.

    Je retaperai ensuite les textes au propre, et les imprimerai en version couleur, que je ferai ensuite plastifier.

    Et voilà une petite séance de langage, et utilisation de structures langagières, pour une production d'écrits et un joli souvenir !

    Mon année de MS

    version fille

    Mon année de MS

    version garçon (la coquille "alléE" est corrigée sur la fiche à télécharger)

     

    A télécharger là : Mon année souvenir

     

    Mon année de MS

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    7 commentaires
  • Voici donc une petite oeuvre collective commencée au mois d'avril, et complétée depuis.

    Le fond est du papier affiche vert tendre. La frise étant destinée à être exposée dans le cadre d'une action de la ville, elle a été faite rapidement, sinon, on aurait aussi préparé le fond.

    Les fleurs sont des boucles de papier de couleur, que l'élève a choisies, roulées et tenues pendant qu'on agrafait puis décoré d'une gommette assortie. La tige est roulée par l'élève dans le papier crépon, en revanche les feuilles ont été découpées par l'Atsem.

    Pour les papillons, cf explication dans cet article : un p'tit oiseau.

    Pour les oiseaux, qu'on ne voit pas vraiment sur ces photos (mais d'autres sont à venir), explication dans le même article.

    Pour les abeilles : c'est le reste des boites à oeufs récupérées pour la fête des mères, découpées, et peintes en jaune par les élèves, qui ont ensuite collé des yeux gommettes, et fait des rayures au marqueur noir. Ils ont découpé des ailes (ovales blancs, faute de mieux sur le moment). 

    Enfin, s'ajouteront des coccinelles, à venir donc.

    La frise du jardin

    La frise du jardin

    La frise du jardin

    La frise du jardin

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • - mise à jour et relancé au 14/6/15 avec quelques photos, les autres sont à suivre dès demain - 

    - mise à jour au 13/5/15 avec les étiquettes pour les boites à oeufs - 

    - mise à jour au 11/5/15 avec Monsieur Persil et Madame Ciboulette ! Une idée de Laetitia - 

     

    Une grande première pour moi, même si j'ai participé l'année dernière (il y a deux ans ? Je ne sais plus, la vie passe vite sur ce blog) au rallye-lien de Mallory sur le sujet, c'est donc une première pour moi de prévoir ce type d'événements en classe...

    Voici donc ce qui est prévu chez moi avec mes MS :

    la récupération de boites à oeufs de 6 alvéoles en carton ou plastique, peu importe le modèle :

    Fête des mères, fête des pères  

    Fête des mères, fête des pères

     

     

    On va faire des plantations de graines dedans. Suite à une visite des serres municipales, et la lecture d'albums et documentaires, les élèves sont calés sur les différentes façons de faire se reproduire les plantes, donc on tente la plantation de graines : fleurs pour les mamans, aromatiques pour les papas (pour le barbecue et la cuisine)...

    Fête des mères, fête des pères

    Fête des mères, fête des pères

    On a récupéré du terreau aux serres, et j'ai acheté les graines chez Lidl, paquets peu chers, pour une quantité importante de graines.

    Fête des mères, fête des pères

    Chaque alvéole recevra une plante différente, et les élèves écriront les étiquettes eux-mêmes.
    Je n'ai pas décidé si on collerait les noms sur l'intérieur du couvercle ou autour de cure-dents, essais en cours. L'étiquette dans le couvercle me semble assez grande pour leurs débuts d'écriture... la petite étiquette nominative sur le cure-dent est en revanche plus sympa, plantée près de la première tige qui sortira... à voir donc.

    Astuce possible: je fais écrire au feutre bien visible en aussi gros que nécessaire par les élèves, et je réduis à la photocopieuse ensuite ^^

    Finalement, voici le fonctionnement prévu. Nous avons des graines de fleurs difficiles à écrire, avec des noms à rallonge. J'ai donc prévu une feuille avec tous les noms des fleurs possibles en écriture pointillée à repasser par l'élève. La feuille est dans un format qui est au double de l'étiquette souhaitée, on la réduit donc ensuite de moitié au photocopieur avant de la coller dans le couvercle de la boite à oeufs...

    J'ajoute un petit cadre pour que l'élève se dessine avec sa maman ou avec son papa, qu'on collera SUR le couvercle cette fois. Je leur ferai dessiner "Maman et moi" ou "Papa et moi".

    Fête des mères, fête des pères

    Fête des mères, fête des pères

    Fête des mères, fête des pères

    et le document modifiable pour pouvoir changer les noms des plantes : CLIC

     

    Fête des mères, fête des pères

    Fête des mères, fête des pères

     

    Il est possible, selon le temps disponible (période très occupée par les projets, les intervenants et les sorties) avant les fameuses fêtes, qu'on peigne les boites avant de faire les plantations... mais comme rien n'est certain, je ne m'avance pas sur le sujet. 

    Ces boites à plantes seront accompagnés d'une jolie carte, et le tout mis sous plastique transparent.

    Concernant la carte, voici à peu près à quoi cela ressemblera : une feuille de couleur (bleue, verte... ce type de teintes) un peu cartonnée, format A4 pliée en deux :

    pour les mamans

    Fête des mères, fête des pères

    Fête des mères, fête des pères

    Fête des mères, fête des pères

    Fête des mères, fête des pères

    et pour les papas

    Fête des mères, fête des pères

                                                                  Petit correctif, oups : blancS 

    Fête des mères, fête des pères

    Fête des mères, fête des pères

    Fête des mères, fête des pères

    Fête des mères, fête des pères

    Les pissenlits de la carte des papas proviennent d'une idée vue sur Pinterest. Idée que j'ai adaptée pour la carte des mamans au texte de la chanson choisie.

    Voici les textes que les enfants réciteront ou chanteront, car ils sont les textes de chansons d'Anne Sylvestre que j'ai trouvées adaptées à la circonstance (en fonction de l'avancée sur les chants, on privilégiera la récitation ou le chant donc) :

    Fête des mères, fête des pères

     

    A télécharger là : Textes

    Celui pour les papas a été adapté : j'ai coupé deux couplets, et remixé deux en un .

    On peut écouter ces chansons là :

     

    téléchargeables et écoutables sur Musicme (marguerite) ou (papa) ou Amazon (les deux)

     

    et voici les coeurs pour la page 4

    Fête des mères, fête des pères

    coeurs pour page 4

    Les coeurs font l'objet d'une négociation avec l'élève :

    - ils peuvent être coloriés mais dans ce cas très soigneusement, et en choisissant des couleurs qui se marient avec la couleur de carte choisie

    - ils peuvent être remplis de graphismes choisis par l'élève, couleurs et outils au choix

    - ils peuvent être remplis du mot "MAMAN" ou "PAPA"

    - ils peuvent être contournés au feutre POSCA, puis à l'intérieur remplis avec ces mêmes feutres de coeurs de plus en plus petits --> cette dernière option fait l'objet d'un exemple.

    Ces coeurs seront l'objet support de mon atelier de langage privilégié avec quelques élèves l'après-midi.

     

    Suite à un échange dans les commentaires ci-dessous, voici l'idée de Laetitia : Monsieur Persil et Madame Ciboulette

    Fête des mères, fête des pères

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires