• Toujours suite à ce premier article : quelques références de jeux, je viens de découvrir des nouveaux jeux Djeco dans la même collection que les MiniGames dont je parlais précédemment : les MiniLogic !!

     

    Présentés sous forme d'une petite pochette cartonnées de 15 cm sur 11,5, remplie de fiches en papier glacée aux couleurs vives et aux illustrations sympas, ces jeux sont mêmes accompagnés du crayon à papier nécessaire, et peuvent donc être fait en voiture.

    On y trouve des jeux vus partout, mais dans d'autres formats, et présentés cette fois avec des illustrations très sympas et motivantes : Sudoku, Qui est-ce ?, TanGram, Bataille Navale...

    j'ai investi dans ceux-ci :

    Retrouve-moi (un jeu d'identification par questions et indices, type Qui est-ce ?) qui se joue donc à deux.

     

    Jeux (encore)

    Jeux (encore)

     

     

    Mini Logix Five : il s'agit sur un quadrillage rempli de 5 symboles ou dessins différents répétés plusieurs fois de faire des blocs comportant ces 5 éléments différents... un vrai travail de fourmi logique !

     

    Jeux (encore)

    Jeux (encore)

    Jeux (encore)

     

    Et surtout Mini Logix Chemin qui m'a rappelé une séance de maths franco-allemande,  assez loufoque au final, pendant un cours de maths aux élèves de 4e et 3e qui participaient, d'un professeur de maths allemand sur la topologie, et qui finit par nous demander (aux profs français) à quel âge nos élèves voyaient la topologie en classe... ben , en tant que telle ? Jamais...

    et le problème qu'il avait posé en fin de cours était le fameux problème des 7 ponts du mathématicien Euler, (on peut aussi lire là pour plus de détail)... lequel problème n'a pas de solution, mais c'est un ... autre problème ! (Et pour plus d'infos sur les graphes, de façon claire, clic)

    Ce mini jeu donc propose ce type de défi, à la fois logique, mathématique, implacable pour le repérage spatial : relier tous les éléments demandés avec le nombre de lignes proposées:

    Jeux (encore)

    Jeux (encore)

     

     

     et beaucoup aimé aussi : 

    les mots mêlés en anglais

     

    Jeux (encore)

     

     Junglelogix : le jeu logix avec des animaux de la jungle

     

    Jeux (encore)

    Jeux (encore)

     

     Pour ceux qui seraient tentés... chaque jeu m'a coûté 4,90 euros chez mon revendeur (partie culturelle de mon hyper).

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Suite à cet article (clic), j'avais promis un retour sur mes essais avec le BlackStories, 50 énigmes lugubres basées sur des histoires vécues, jeu publié chez Kikigagne?

     

    Jeux (suite)

     

    Je me proposais de les tester en travail de compréhension (prises d'indice, connexions, inférences...) avec mes élèves, et je l'ai fait.

    Pour vous donner une idée du labyrinthe de confusion dans lequel je me suis engagée alors, voici un exemple d'énigme : 

    "Le clown

    Malgré une inscription dans le Livre Guiness des records, ce clown n'était pas drôle du tout"

    A partir de questions auquel celui qui mène le jeu n'a le droit de répondre que par oui ou par non, les joueurs doivent donc trouver qui était ce clown, ou du moins ce qu'il faisait...

    et la réponse est le tueur en série américain John Wayne Gracy, surnommé le Clown-tueur, qui amusait les enfants comme clown, mais avait violé et tué 33 jeunes hommes, et fut condamné à la plus longue sentence jamais infligée: 21 peines de prison à vie et 12 condamnations à mort.

     

    Toujours là ? Bon... autant vous dire que j'ai soigneusement choisi les énigmes, et que celles-ci étaient plus destinées à mes grands de 3e... 

    Côté inférence, ben... on a toujours le souci du manque de construction, en gros mes élèves posent une brique après l'autre mais sans monter un mur, je m'explique : ils vont poser une question super pertinente, obtenir une réponse qui devrait les mener à la suivante, mais les voilà qui posent une autre question qui n'a rien à voir. Laquelle obtient une réponse qui devrait encore les aider, mais... non. A aucun moment ils ne relient les deux, et à aucun moment ils en déduisent autre chose. 

    J'ai tenté l'expérience pendant un mois trois fois par semaine, sans que cela ne fasse progresser les trois quarts de la classe au moins sur la façon de s'arrêter de poser des questions qui ne font pas sens une fois une réponse donnée.

    Exemple : "est-ce qu'il y a une couleur ?

    - non

    - ah. Est-ce qu'il est rouge alors ?

    - non

    - bleu ?

    - non... (et là un intervient, ouf : on a dit pas de couleur!) Ah ouiiiiiiiiiiiii !!! Alors est-ce qu'il est jaune ?"

     

    La raison pour laquelle j'ai poursuivi, c'est qu'on trouve aussi des énigmes plus historiques (la mort de Kennedy) ou culturelles (la vengeance du Petit Chaperon Rouge, c'est-à-dire les pendaisons de loup après jugement), et que malgré tout, pour les élèves qui s'aventuraient dans les eaux de la réflexion, le gain était visible dès la troisième traversée.

    D'autre part, je me suis vite aperçue qu'on avait des débats intéressants, et très riches avec ceux qui n'avaient pas suivi dès qu'on donnait la solution, qui amène des réflexions morales, voire philosophiques. Rien que pour ce moment de discussion, ça restait important.

    A conseiller donc aux plus grands, en choisissant soigneusement les énigmes (les lire avant, donc!), et en les couplant avec un projet ou un cours précis.

     

    A conserver précieusement pour les soirées entre amis ou en famille, en revanche !

     

     

     

    Jeux (suite)

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Choisissez ce que vous cherchez...

    • Accueil (ce qu'est ce blog)
    • Contact (pour laisser un message, me joindre via ce blog)
    • Contact long (pour savoir qui je suis et comment me joindre par mail)
    • Livre d'or (pour laisser une trace sur ce blog)
    • F.A.Q. (pour répondre à vos questions)
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Retrouvées en triant mon bazar ramené à la maison, ces étoiles de 4 à 12 branches à faire apparaître en points à relier à la règle.

    Elles sont utiles en ASH et en cycle 2 pour travailler le tracé précis à la règle, le positionnement du crayon qui change, et bien entendu la comptine numérique écrite jusqu'à 12.

    Elles proviennent d'une publication des années 90, appelé "jeux d'école" que je n'arrive pas à me procurer sur le net, et dont je n'ai pas l'éditeur.
    Si besoin, je retirerai cet article, mais comme pour l'instant il est introuvable, je publie ces étoiles pour qui est intéressé

    Etoiles en points à relier

     

     

    Télécharger format PDF

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires