25 févr. 2017

7 chaines de Sciences pour se faire plaisir

Après les chaines Histoire, voici les chaines Sciences !


Avertissement : comme pour l'Histoire, je parle ici des chaines que j'aime. Certaines sont utilisables en classe, mais pas forcément.
Tout enseignant a de toutes façons besoin de réactualiser ses connaissances, découvrir de nouveaux savoirs, et s'amuser aussi ;-)

En bref, inutile de répéter que "oh non, ça c'est pas bien pour les enfants", eh non, ça tombe bien, je ne le propose pas pour les enfants ^^ (sauf signalé)



1. Science étonnante

Une chaine sérieuse et précise,  mais qui s'amuse quand même et qui touche à tout : tous les sujets de sciences, et les autres aussi, exemple "réformons l'élection présidentielle" ;-)

Les sujets sont très sérieux mais partent aussi à l'occasion d'un détail pour remonter vers la science pure (Y a-t-il du Jules César dans mon verre d'eau ?).
5 playlists à dérouler pour trouver son bonheur:

plutôt physique
plutôt maths
plutôt bio
crétin de cerveau (sur les biais cognitifs)
science étonnante (les vidéos de base de la chaine)

et un extrait ci-dessous de "crétin de cerveau" : l'effet de halo




des petits docs précis, renseignés, clairs mais pas abordables par tous à cause du vocabulaire. En bon enseignant, on dirait qu'il y a des pré-requis à avoir en sciences

C'est comme la précédente chaine sérieux mais en sachant s'amuser, et en utilisant la science pour expliquer également le quotidien ou l'Histoire. ( l'argent fait-il le bonheur ? la phobie des maths).

Cependant on trouve là des sujets très costauds bien amenés, mais en s'accrochant un peu à l'occasion ^^

Deux playlists sur cette chaine : La Minute Science et L'histoire de l'univers.
 et un extrait ici :




3. Experiment boy

C'est la science au sens savant fou et labo explosif... Experiment boy fait des explosions et des expériences un brin démente. Malgré les avertissements dans les vidéos, il faudra réitérer en classe si vous l'utilisez...
Vu les sujets abordés, c'est inutile de proposer avant le cycle 4 de toutes façons...

Playlists de la chaine
- Sciences 2.0 (quelques sujets intéressants pour le collège)
- barges !
- bricolage
- phantom day
- Patator (pour le fun, je recommande)
- scientifiques (quelques sujets intéressants sur l'eau notamment)
- réactions en chaine
- Bobine Tesla
- méga fête






4. Incroyables expériences

dans la même veine que le précédent, deux ados devenus adultes et étudiants ingés ont filmé leurs expériences et leurs projets scientifiques depuis des années.

Là encore de nombreuses playlists, mais cette fois, je recommande pour passionner les grands enfants et les ados à la science appliqué et à l'ouverture d'esprit nécessaire pour innover.

Playlists :

Toutes les expériences incroyables
Energie !
Electromagnétisme
Comment fabriquer... ?
Créations innovantes
Vidéos Bonus
Bons vieux projets
Haute tension
Transmettre une musique

Un extrait ? Energie sans fil




Une youtubeuse scientifique qui se pose des questions et se donne les moyens d'y répondre scientifiquement, en se mettant en scène et en faisant recherches et expériences. 
Toujours pas pour les enfants, mais enrichissant personnellement.

Playlists sur la chaine 
Les experts en parlent
Paris
Il était une fois... des sciences et des techniques  (celle-ci est intéressante pour des CM à la rigueur, et le cycle 4)
Anecdotes scientifiques
D'la physique wesh
Expériences !
L'espace c'est grand
Les mythes démythifiés (voir extrait ci-dessous)
Mini reportages
Sciences du miam miam
Les expériences sur soi même
Sport : la science qui remue ses fesses
JO de Sotchi

extrait très scientifique mais néanmoins quotidien et intéressant pour démonter les mythes



c'est une des playlists de la chaine des Petits Débrouillards, et comme elle traite de sciences, et qu'elle est abordable en classe, elle a toute sa place dans cette liste.

Les vidéos sont courtes et mettent en avant expériences et explications.
On ne part cependant pas d'un questionnement : les vidéos proposent directement expériences et/ou explications sur un sujet qu'on découvre au fur et à mesure.

Elles ne peuvent venir qu'en appoint d'une séquence, et non en parallèle ou pour lancer ou résumer.

Extrait ici :




7. Dr Nozman

un précurseur de la chaine scientifique en science, et donc un compte avec beaucoup de vidéos.

Playlists de sa chaine

SciVlog
Les expériences
Gigavlog
Science et Explications
Thé au Riz
La sexualité des animaux
Dr Nozman
et deux autres qui n'ont rien à voir

Alors, utilisable en classe ? Non, du tout.
Mais cette chaine remet les pendules à l'heure dans un sens (vrai ou faux) pour mieux nous relancer dans des théories complotistes aussi avec beaucoup d'humour "vivons-nous dans une simulation informatique ?" ;-)
A réserver aux plus grands donc, avec du recul et un peu de connaissances.





13 févr. 2017

Le roman de Renart

Les éditions Sedrap ont lancé récemment une collection de "classique" abordable en prix (6 euros 30) et en niveau pour mes élèves de segpa mais aussi en cycle 3.
J'ai investi dans Le Roman de Renart, raconté par Régis Delpeuch, dont j'ai déjà aimé les "Bonnes nouvelles" aux mêmes éditions. 



Ce petit roman est donc accessible, bien écrit et conforme à la nouvelle orthographe.

Tout est donc dans le dossier.
  
Jusqu'à présent, j'utilisais les textes d'origine, remis en forme (les textes d'origine sont libres de droit, car sans auteur, et de toute façon datant d'une époque tellement lointaine qu'ils seraient tombés dans le domaine public!), ceci avec un travail très compliqué avec mes élèves, pour leur offrir le côté culturel (ces fiches sont dans le dossier également).
si vous appréciez cette version avec le texte ancien, vous trouverez donc questions et évaluation avec.

Ou bien je piquais les super fiches de Julien - ressources Segpa, pour travailler la compréhension fine.
Depuis l'instauration de mon atelier lecture, je prends moins de temps pour des lectures suivies approfondies, car j'adapte les supports à chacun en les aidant à choisir des livres à leur niveau et de qualité pendant l'atelier. 
De ce fait, cette forme de petites nouvelles accessibles mais agréables à lire et avec des expressions et du vocabulaire (accessible ne signifie pas vidée de leur contenu littéraire pour autant !) me permet de donner quand même une lecture suivie au programme, à tous les élèves, relevant également de la liste du ministère, et offrant un peu de culture commune.



J'ai donc créé les questionnaires nécessaires pour mes élèves, utilisés sur le plan de travail pendant l'atelier écriture, pour les 7 premiers épisodes proposés dans le livre, et qui sont de grands classiques lorsqu'on étudie les "branches" (les épisodes sont ainsi nommés depuis le Moyen-Âge) du Roman de Renart.



Vous trouverez aussi la contribution de Carole :
deux questionnaires sur Renard et les anguilles et les Jambons d'Ysengrin :
Renart et les anguilles et Les jambons d'Ysengrin
ainsi qu'un questionnaire sur l'épisode Le partage de l'andouille en BD étudié à partir du manuel de français Fleur d'encre 5e
Le partage de l'andouille


En cours de lecture ou à la fin de la séquence, je fais visionner aux élèves des extraits d'oeuvres filmographiques ou scénographiques, permettant de réfléchir et observer les différences et ressemblances. Quelques possibilités ci-dessous :


un classique pour la jeunesse, trouvables aussi dans les archives INA



une version dessin animé à peu près respectueuse du style de Renart^^






Je travaille également en classe, en petits groupes de compréhension pendant l'atelier lecture, avec cet album de l'école des Loisirs : Le roman de Renart de Jean-Marc Mathis en BD (plusieurs tomes selon les épisodes).



The reading zone, de Nancie Atwell - note de lecture

Voici une note de lecture sur un bouquin que j'ai vraiment lu avec passion. C'est un livre américain, l'adaptation est de mon p'tit cerveau, et donc la traduction n'est pas forcément super fidèle. J'ai également fait une ou deux coupes pour conserver ce qui m'intéressait. Bonne lecture !!!

Notes de lecture : The Reading Zone, de Nancie Atwell





Chapitre 1 : the personal art

L’auteur présente des élèves en train de lire, et explique qu’en moyenne, en 7e ou 8e grade, chacun lit environ 40 titres dans l’année, et que c’est la même chose pour les élèves plus jeunes.
 La base du choix des titres, c’est la préférence personnelle, et cela commence dès la maternelle.
 Il y a donc besoin d’un accès à un assortiment généreux de titres.
 La meilleure technique pour la compréhension de lecture, c’est de lire.
 L’atelier de lecture est la meilleure approximation d’un contexte d’instruction qui a les possibilités de faire sens pour les jeunes lecteurs.
 Le problème rencontre par beaucoup d’enseignant avec les ateliers de lecture, est l’absence d’activités avec papier et stylo.
« Est-ce vraiment pédagogique si on y prend trop de plaisir ? »
 Pour l’auteur, l’atelier de lecture (et le travail de l’enseignant) ne doit pas :
 - Dire aux enfants qu’ils ne sont pas intelligents ou assez dignes de confiance pour choisir leurs livres et déterminer ceux qui sont bons pour eux
 - Répondre  aux critères des autres travaux de classe : pas de tests, évaluation, notes sur la lecture. Rien n’interfère entre la première et la dernière page d’un livre, ni entre la dernière page d’un livre et la première page du suivant. L’enseignant aide les élèves en tant que lecteurs, et les aide dans un coin tranquille, avec discrétion et en écoutant les élèves.
 - Etre un effort récompensé : le plaisir est intrinsèque.
 - Etre associé avec un travail sur la lecture (pas d’activités de vocabulaire, de questionnaires, etc.)
 - Donner de mauvaises informations aux lecteurs : les enfants sont encouragés à sauter, passer et avancer. On ne demande pas d’enregistrer le vocabulaire inconnu. On ne juge pas la fluence de l’élève. On ne considère pas que relire un livre qu’on a aimé c’est tricher.
 - But : éliminer ou au moins réduire la frustration et rendre la lecture facile
 L’enseignant doit oublier qu’il a grandi avec l’idée qu’il n’y a qu’une façon de bien lire.
 - Avoir  de préjugé par rapport aux garçons : lire n’est pas une « activité de fille ». Les études montrent que la seule grosse différence, c’est que les filles semblent trouver d’elles-mêmes les livres qui leur conviennent.
 - Ce n’est pas un cours : on crée des lecteurs pour la vie !
 On introduit donc les nouveaux livres et les anciens favoris, on enseigne les éléments des différentes fictions, des poèmes, ce que les lecteurs efficaces font ou ne font pas, comment fonctionne la ponctuation, etc.
  
 Chapitre 2 : reading in the zone
  
  Zone dans laquelle est le lecteur lorsqu’il est absorbé par sa lecture, son livre…
 Conditions pour que cela marche :
 - Discussions autour des livres et mini-leçons
 - Bibliothèque diversifiée avec de sajouts réguliers
 - Un temps de lecture au calme, quotidien, en classe
 - Un choix individuel de livres, auteurs et genres
 - Des recommandations de lecture des amis et enseignants, avec une étagère pour les livres favoris des camarades
 - Le confort
 - Une lettre de l’élève à ses camarades ou à l’enseignant au sujet de ses lectures
 - Des conversations individuelles élève/enseignant au sujet de leur lecture
  - Une liste individuelle des livres qu’ils souhaitent lire un jour
 - Au moins une demi-heure par jour de lecture à la maison
 Il est difficile de demander aux élèves de se taire quand ils parlent de livres pendant l’atelier mais ils ne lisent pas, et distraient les lecteurs autour.
 Donc : obligation de murmurer et  panneau sur la porte de la classe pour ne pas être dérangés.
   
Chapitre 3 : Choice

Les droits du lecteur (cf Pennac, cité par l’auteur). Donc on accepte qu’ils sautent des parties, ne finissent pas, relisent le même livre plusieurs fois, etc.
 C’est lire des bons livres qui font des bons lecteurs. Le travail d’un adulte est de remuer ciel et terre pour mettre ces livres dans les mains des élèves.
 Faire une enquête en septembre à conserver ensuite
  
1) Tu dirais…
Que tu possèdes ___________ livres
Qu’il y a __________ livres à la maison
Que tu as lu ______________depuis le mois de juin 1
 2) Quels sont les trois meilleurs livres que tu as jamais lus ou entendus lire ?
 3) Dans ton livre idéal, comment serait le héros ?
 4) Quels sont tes genres préférés ? Tes auteurs préférés ? Tes séries préférées ? Cite un livre que tu aimerais lire
 5) Qu’est-ce qui fait que tu décides que tu vas ou non lire un livre ?
 6) As-tu déjà tellement aimé un livre que tu l’as relu ensuite ? Son titre ?
 7) D’après toi, que doit faire un bon lecteur ?
 8) Quels sont tes points forts en tant que lecteur ?
 9) Que voudrais-tu améliorer ?
 10) En général, comment te sens-tu face à la lecture ? En tant que lecteur ?
  
 Ce que doit faire le professeur de l’atelier lecture
 - Lire beaucoup de littérature jeunesse
 - Lire beaucoup au sujet de la littérature jeunesse
 - Prêter attention aux experts dans la classe (ex : connaisseur en manga, en fantasy, etc.)
 - Savoir quelles récompenses littéraires et quels avis comptent dans ce domaine, et sont intéressants par rapport aux élèves qu’on a
 - Développer un moyen pour que les élèves recommandent des livres
 - Faire lire « the catcher in the rye » (= l'attrape-coeur de Salinger)
 - Ne pas censurer mais attire l’attention des élèves vers des livres qui pourraient mieux leur convenir si la lecture en cours les perturbe ou gêne les parents
 - Pas de censure par rapport à la littérature « page-turners », mais faire comprendre la différence avec la littérature aux élèves
 
 Chapitre 4 : Ease
  « Les enfants apprennent à lire seulement en lisant. Par conséquent, la seule façon de leur faciliter l’apprentissage de la lecture est de rendre la lecture plus facile pour eux », F. Smith, 1983
  Cela prend des années de pratique d’acquérir le savoir de lire automatiquement, clairement et avec fluence.
 Si le contexte est agréable, les enfants sont plus facilement enclins à pratiquer la lecture.

 Premiers points importants pour cela :
 - Une bibliothèque accueillante, avec un rangement par genre attirant, des nouveaux titres et auteurs à part et des couvertures visibles
 - Un système de rangement qui permette de savoir où on en est. Exemple qui fonctionne :
 1 carte par élève dans une boite
 1 boite par classe
 1 crayon ou deux à dispo
 A la sortie du livre : l’élève écrit le titre sur sa carte
 Retour : l’élève montre le livre et la carte au prof, qui paraphe la carte
 Elève range le livre
 - Test des 5 doigts = rule of thumb, Jeanette Veatch, 1968. Système simple qui ne colle pas une étiquette à l’élève mais au livre, et seulement à un moment donné dans la vie de l’élève
 - Enseigner tout (= tout ce qui s’avère nécessaire) : comment lire les mots inconnus, comment déchiffrer, comment comprendre, faire la différence entre les livres, et ce qu’ils apportent, les processus psychologiques de lecture, les critères de choix d’un livre, les différents genres, etc. àbut du prof : apporter de l’information utile aux lecteurs
 Problèmes des élèves (face à la lecture)

- Manque d’expérience avec les livres. Les élèves sont d’intelligence normale, mais manque de rapport aux livres. Ils en ont eu un usage purement scolaire jusque-là et ont besoin du plaisir de lire.
 - Elèves qui sont en difficulté dans un peu tout à l’école en général : leur proposer des discussions sur les livres, et les livres recommandés pour des lecteurs pas capable d’interpréter les subtilités, les ambiguïtés, l’ironie… préparer donc une série de livres et auteurs adaptés.
 - Elèves avec TSL ou autres soucis cognitifs : lier l’auditif et le visuel : mettre en place une liste de lecteurs fluents qui peuvent lire pour eux. Avoir des histoires enregistrées avec support écrit. (Le meilleur support : enregistrement où les élèves peuvent choisir la vitesse de lecture pour suivre confortablement le livre en même temps). Attention, les élèves avec TSL ont une tendance à choisir des livres trop difficiles pour eux.
 - Elèves dont ce n’est pas la langue maternelle. Deux points importants repérés dans les études à ce sujet : savoir déjà lire dans sa langue maternelle aide à apprendre à lire dans une autre langue (transfert des compétences déjà acquises), et il est plus facile d’apprendre à lire une langue qu’on parle, l’atelier lecture est alors idéal.

Chapitre 5 : comprehension
  Il ne faut pas faire l’erreur de suivre toutes les méthodes nouvelles qui nous semblent souvent géniales surtout quand elles sont présentées comme le résultat de recherches.
  Enseigner les 7 stratégies de lecture et demander aux élèves de les appliquer pendant l’atelier de lecture génère une perturbation et une distraction de la lecture même, de sa richesse, du plaisir qu’elle procure, et des profondeurs possibles de la zone de lecture.
  Rappel des  7 stratégies de compréhension :
 - Activer des savoirs prioritaires avant, pendant et après, créer des schémas
 - Déterminer l’idée principale et les thèmes d’un texte
 - Poser des questions
 - Faire inférence, tirer des conclusions
 - Contrôler la compréhension
 - Reformuler, raconter et synthétiser, résumer
 - Utiliser des stratégies pour réparer la compréhension là où elle est cassée
 Pour tout cela, il faut choisir d’autres moments, et d’autres matières.

 Chapitre 6 : booktalk

Un des rôles les plus importants de l’enseignant est de devenir si intime avec les bons livres qu’on leur donne vie, et vie à tous les rayonnages de la bibliothèque.
Et mener les élèves à parler d’un livre qu’ils ont aimé.
 Elève présente pendant 1 à 2 minutes un livre qu’il a aimé : qui est le personnage principal. Quel est son pb ? Quelques mots sur l’intrigue, le thème du livre ou son genre, pourquoi il a aimé le livre, combien il le noterait et pourquoi ?
 Prof aussi peut présenter livres qui l’ont déçu, ou dont la conclusion l’ont mise en colère ou dont elle savait déjà la fin avant de la lire à et expliquer pourquoi.
 Pendant la présentation, les élèves écrivent juste dans leur cahier le titre du livre, si le livre les tente : cela permet qu’ils aient une liste de livres à lire dans laquelle piocher quand ils ne savent pas quoi choisir ensuite.
 = la liste des livres à lire un jour
 Prof présente plusieurs livres ensemble :
 -les nouveaux livres qu’il aime,
 - les nouveaux livres encore non lus
 - Auteur recommandé
 - série recommandée
 - bons vieux livres
 - livres par sujet ou par genre ou thème
  
 Chapitre 7 : one-to-one
 Les élèves n’ont pas toujours besoin d’une discussion ou d’une démonstration, mais parfois d’une conversation en tête à tête.
Certaines conversations sont seulement à voix haute, d’autres sont écrites.
 On peut aussi faire une correspondance entre élève et prof, au sujet du livre ou de la littérature, à la fin de la lecture d’un livre : la procédure est détaillée dans une lettre écrite par le prof à la rentrée et collée dans les cahiers de chaque élève, à la première page.
 Lettre à écrire
 - Toutes les trois semaines environ au sujet des livres lus pendant cette période
 - Vers le prof ou vers élève
 - Pensée critique et analytique au sujet d’un livre (se fait à la place du journal de lecture proposé par d’autres auteurs)
 - On donne aux élèves des propositions d’ouvertures possibles pour la lettre.
 Ex :
 - j’ai été surpris/en colère/satisfait/ému/incrédule…
 - j’ai aimé comment l’auteur…
 - je n’ai pas compris pourquoi l’auteur...
 - si j’étais à la place de l’auteur, j’aurais…
 - je comparerais cet auteur à…
 - ce livre me rappelle…
 - le personnage principal…
 - l’évolution du personnage…
 - la voix du narrateur…
 - la structure du livre…
 - l’apogée/point culminant de l’intrigue…
 - La résolution du problème du personnage principal
 - Le genre de ce livre
 - je dirais qu’un des thèmes de ce livre est…
 - j’aimerais que…
 - je ne suis pas d’accord…
 - J’ai compris…
 - Pourquoi…
 - Voilà comment j’ai lu ce livre
 - j’ai noté ce livre… /20 parce que…
 - j’ai été impressionné, convaincue par ce passage, intéressée, « scotchée »…

 
 La correspondance permet d’avoir du recul avant la conversation au sujet du livre avec l’élève, et de savoir ce qu’il sera utile et « aidant » de lui dire.
 Dans la discussion avec l’élève, commencer par des questions très ouvertes : « tu en penses quoi ? »,  « C’est comment ? Tu trouves ça comment ? », afin de voir où il en est dans la compréhension, et de quelles infos il a besoin (aide à compréhension ? A la formulation de concepts ? Ecoute ?...).
 Une partie des concepts et du langage utilisé provient de l’atelier d’écriture. Attention à ne pas lâcher sur le lexique et le vocabulaire utilisé : il doit être précis, littéraire, etc. puisque déjà utilisé et compris.
 Autres questions à poser à l’élève :
  
toujours
 A quelle page es-tu ?
souvent
Qu’en penses-tu ? Comment trouves-tu ce livre ? que se passe-t-il là où tu en es ?
aussi
Des surprises ? Comment t’es-tu senti en arrivant à la partie où… ?
Personnage principal
Qui est le personnage principal ? A quoi ressemble-t-il ? Quel est son problème ? Comment évolue-t-il ? Es-tu convaincu ?
auteur
Qui a écrit ce livre ? que penses-tu de son écriture ? Que connais-tu de cet auteur ? As-tu une idée de pourquoi il a écrit ça ? Comment le trouves-tu comparé aux autres ?
critique
De quel genre est ce livre ? Comment le trouves-tu comparé aux autres ? Est-ce plausible ? Comment est le rythme ? Qui est le narrateur ? Comment ça fonctionne pour toi ? Que penses-tu  des dialogues, formation, longueur des chapitres, flashbacks, inclusion de poèmes, choix narratifs…
En cas de lecture « page-turner »
Qu’est-ce qui en fait un page-turner » pour toi ?
processus
Pourquoi as-tu choisi ce livre ? Pourquoi as-tu choisi de relire ce livre ? Où as-tu trouvé ce livre ?
Quand pas dans zone
Pourquoi penses-tu que c’est si long pour toi de livre ce livre ?
Peux-tu citer les parties qui  t’ont détaché du livre
Es-tu perdu parce que c’est difficile à comprendre ou parce que tu ne sais pas ce qui se passe ?
Penses-tu abandonner ?
Veux-tu sauter des passages pour connaitre la fin (ou même lire juste la fin ?) et choisir un meilleur livre ?
Qu’y a-t-il sur ta liste « un jour je lirais… » ?
Sais-tu quel autre livre je pense que tu pourrais lire ?
Finis
Combien donnerais-tu à ce livre ?
Est-ce que ce livre vaut une présentation orale ?
Que vas-tu lire ensuite ?
 
 Chapitre 8 : boys
 Beaucoup d’études montrent que les garçons n’entrent pas naturellement dans la lecture ou lisent seulement tel ou tel type ou genre de livres.
 Ce ne sont pas les élèves que  l’auteur a en classe.
 Il n’y a pas de différences à partir du moment où on offre des lectures en fonction de leurs intérêts, et en prenant en compte les spécificités de chacun, garçon ou fille.

Chapitre 9 : high school
 Ce que deviennent les lecteurs. En résumé : ceux qui ont lu, liront toujours.

Chapitre 10 : practicalities

Le temps : des blocs de 85 minutes 4 fois par semaine pour 5 activités :
 - Poèmes quotidiens 5-10’
 - Leçons d’écriture/lecture 5-10’
 - Lecture indépendante et conférences individuelles 30’
 - Discussion sur un livre, lecture à voix haute d’un livre d’un genre étudié en écriture 10’
 - Lecture indépendante et conférence individuelles 20’
 Deux fois par semaine : activités d’orthographe 5’

Ces 5 activités en 1 bloc accomplissent 3 choses :

- Ça colle avec ce qu’on sait de l’attention des ados et leurs besoins
 - Ils peuvent se projeter dans le temps offerts et anticiper
 - Ils se concentrent sur ce qui est le plus important dans les arts du langage

Les grandes lignes, les guides :

Lors des premières mini-leçons : distribution de la feuille pour la lecture : les attentes en lecture cette année :
 - Lire autant que possible, et avec le plus de plaisir possible
 - Lire à la maison au moins une demi-heure par jour, 7 jours sur 7
 - Trouver des livres/auteurs/thèmes/sujets/genres qui sont importants pour toi, pour ta vie, pour qui tu es aujourd’hui et pour qui tu deviendras
 - Essayer de nouveaux livres, auteurs, sujets, buts et genre, accroitre son savoir/son expérience, son appréciation de la littérature
 - Garder une liste de titre possible sur la page des lectures pour un jour
 - Ecrire une lettre toutes les 3 semaines à partir de ce que tu as remarqué ou apprécié dans un livre
 - Reconnaitre qu’il a différentes approches de la lecture et différents types de lecteurs, c e qui est en relation avec différents textes
 - Chaque trimestre, établir tes objectifs en tant que lecteur
 -  A chaque atelier de lecture, se donner et prendre quelque chose pour soi, entrer dans la reading zone

Règles :

1-Tu dois lire un livre
 2- Ne lis pas un livre que tu n’aimes pas. Ne perds pas de temps avec un livre que tu n’aimes pas alors qu’il y a tant de grands livres à découvrir.
 3- Développe tes critères de choix

Si tu n’aimes pas un livre, trouve en un autre :
 -          Regarde ce que les autres recommandent
 -          Regarde ta liste ‘livres pour un autre jour »
 -          Regarde les étagères
 -          Demande au prof

4- Tu as le droit de relire un livre que tu as aimé
 5-Tu peux passer, sauter des parties
 6-Remplis tes fiches de lecteur : titre/auteur/genre/note
 7-Comprends que lire c’est penser, alors ne perturbe pas la zone de lecture des autres. Ne mets pas tes mots dans leur cerveau quand ils pensent. Murmure
 8-Fait attention, prends soin des livres
 9-Lis pendant tout le temps imparti
 10-Lis autant que tu le peux

Genre : liste de genres détaillés par l'auteur

Evaluation : arrêter l’atelier de lecture pour faire le point

Les élèves répondent à un questionnaire pour s’auto-évaluer
 Combien de livres finis ce trimestre ?
 Combien étaient facile/justes bien/difficiles ?
 Quels genres ?
 Lequel as-tu préféré ?
 Quel genre lis-tu le plus actuellement ?
 Quel auteur … ?
 Quel progrès as-tu fait par rapport à tes objectifs ?
 Quels sont tes objectifs pour le prochain trimestre ?
 

Aide pour les objectifs.

Communiquer avec les parents : l’auteur propose 6 pages à faire lire aux parents pour expliquer l’atelier, ce qu’elle attend d’eux, etc.

Trois sortes de savoirs importants :

1. L’expérience personnelle de l’enseignant en tant que lecteur
 2. Le savoir général de l’enseignant au sujet des besoins, goûts, obsessions des lecteurs de l’âge des élèves
 3. La connaissance particulière des enfants particuliers par rapport à la lecture