2 avr. 2017

Le Dragon, et autres lectures courtes fantastiques

Dans cet article, je présente trois nouvelles fantastiques de genre très différents qui viennent compléter un projet ou un parcours de lecture sur le thème du fantastique.

On peut en faire des lectures offertes ou bien simplement les mettre entre les mains des élèves, en fin de parcours et leur demander en quoi ces textes relèvent du fantastique.

Dans le dossier, vous trouverez donc :
- le dragon de Ray Bradbury
- le visiteur de Villiers de l'Isle Adam
- la cafetière de Théophile Gauthier


Le Dragon



Contrairement à ce que son titre semble indiquer, cette nouvelle de Ray Bradbury n'est pas de la fantasy, mais bien de la science-fiction, et traite même d'un grands thèmes de ce genre : les univers parallèles, le tout par un maitre de ce genre d'ailleurs.

Attention, cette nouvelle est difficile. Je l'avais réservée à des 3e segpa bons lecteurs et très bons "compreneurs". Elle est adaptée cependant à de bons CM2 ayant déjà lu de la littérature de l'imaginaire en classe en atelier lecture par exemple.

Penser à bien la lire soi-même avant... ^^


Le visiteur




Dans cette très très courte histoire, Villiers de l'Isle-Adam dépeint l'effroi et l'horreur... à partir de rien ou presque. C'est inspirant pour une séance de vocabulaire, mais aussi pour démontrer comment avec rien, ni fait, ni contenu, on peut partir dans des suppositions et des frayeurs sans fondement.


La cafetière


 


Un ton clairement fantastique, avec le thème du "ai-je rêvé ?" brisé par l'élément à la fin qui montre que non.
Les élèves reconnaissent souvent dans cette fantasmagorie des passages d'un dessin animé de Disney, La Belle et la Bête, qui comme tout bon Disney n'a rien d'original au sens créer quelque chose, mais tout piqué à droite à gauche... ne pas s'étonner donc de la scène du bal. C'est Théophile Gauthier, dont on peut aussi proposer Le roman de la Momie, qui est l'auteur de cette nouvelle qui peut laisser quelques traces dans l'imaginaire des plus féconds ou des plus impressionnables.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire