2 avr. 2017

Mémoriser

Dans cet article, je propose un jeu pour travailler la mémorisation, c'est en fin d'article ...

Pour ce qui est de la mémoire et de la mémorisation, voici un rappel succinct, et clair ici -->clic dû au travail de la circonscription de Landivisiau.

Un article pas mal non plus ici sur comment développer les capacités de mémorisation des élèves ici -->cahier pédagogique

Un rappel sur la gestion mentale même si sans formation, difficile de mettre en pratique -->clic dû à la Fédération des Associations Initiatives et Formation

Je n'ai pas de recettes miracles pour aider les élèves avec leurs problèmes de mémorisation : et mes élèves  de segpa (qui m'ont faite me pencher plus avant sur ce problème) en ont de plus sérieux que les élèves classiques ! La mémoire leur manque à court comme à long terme. Difficile de les faire progresser donc.

Mais voici deux trois trucs que j'utilise régulièrement :
- se créer des images mentales, un vieux truc que tout le monde utilise j'imagine mais qui reste un des plus sûrs pour mes élèves. Que ce soit pour la poésie à mémoriser comme pour comprendre les lectures, pour les leçons comme pour les choses plus abstraites... il peut s'agir de passer par un vrai dessin (après la lecture d'un chapitre par exemple pour se représenter l'endroit ou la scène décrite dans l'extrait); par l'anticipation ou l'imagination collective et orale, etc.
- jouer pour favoriser l'intérêt sur certains sujets peu motivants (conjugaison, etc.), et sans intérêt, peu de mémorisation
- construire des "trucs", des "ficelles" à chaque fois qu'on doit mémoriser quelque chose, trouver avec eux des moyens mémnotechniques qui viennent d'eux et qu'on ne calque pas forcément d'une classe à l'autre. Attention, je ne parle pas que de petites phrases : des gestes, des schémas, tout est bon
- aérer, embellir, construire les repères des élèves sur les pages et les leçons. Nous utilisons souvent des feuilles polycopiées de choses que nous crééons nous même pour nos élèves et à l'occasion des extraits de manuels de CE2 ou CM1 sur des notions qui sont pourtant traitées dans les manuels de 6e. Allez donc jeter un oeil à une page de manuel de français ou de maths de 6e : c'est imbuvable, illisible : chargé, noyé, sans repères clairs. Même un élève sans grande difficulté a déjà une étape à franchir pour comprendre ce qu'on attend de lui... alors mémoriser ensuite... Ne pas se laisser manger par le dédain de certains collègues "c'est bien joli, tes p'tits dessins, mais tu perds un temps fou pour pas grand chose..." sûr. Mais "pas grand chose", c'est déjà énorme pour des élèves qui ont toujours été en difficulté... et mes présentations soignées quand je le peux, c'est toujours mieux que les mêmes bouts et extraits photocopiés, mal collés et dans tous les sens sur une feuille redistribuée tous les ans... tant que j'ai la force, le courage et envie, une présentation soignée et des pages claires et aérées, me semblent le minimum vu ce qu'on attend ensuite que les élèves en fassent !!
Certes tout cela n'est pas directement une aide à la mémorisation à long terme, mais je ne connais pas de super truc génial qui marche directement... il faut jouer sur tout ce qu'on peut !

En attendant vos propres idées, voici deux trois petits jeux :

-  créer des mémory dans beaucoup de domaines, c'est utilisable à l'infini, et il s'agit d'un jeu dont la règle est directement compréhensible, et par les plus jeunes ou les plus en difficulté.
- pour ceux qui ont un tableau à battants (une partie se refermant sur la partie centrale) : prévoir des ardoises ou des brouillons pour tous. Proposer une série de 5 nombres ou de 5 mots au tableau. Les montrer pendant une minute, en prévenant les élèves qu'ils devront ensuite les écrire. Fermer le tableau. Laisser le temps à tous de noter. Rouvrir le tableau...

- un autre jeu de mémorisation dans le fichier. Les premières étapes (cartes 2 x 2, 3 x 2 et 3 x 3, etc.) ne travaillent que la mémorisation directe des emplacements des symboles. Ensuite, l'élève doit mettre en place des stratégies pour se souvenir de tout (il y a trop d'infos sinon) : il doit s'organiser pour mémoriser (c'est pourquoi les cartes présentées regroupent les symboles en diagonales, en paquets, etc.).




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire