18 avr. 2017

J'écris ma nouvelle (fantastique)

Projet mené avec des 4e segpa, en plus des lectures suivies et autres découvertes littéraires sur le sujet, c'est un projet d'écriture qui peut très bien être mené avec des CM2, car il touche en premier lieu au programme d'Histoire, le fantastique étant un genre né au XIXe. On est de plus dans le récit, et écrire une nouvelle revient à suivre les recommandations d'écriture des programmes.

Ce projet est mené en deux temps :
1. écriture d'un petit récit semi-guidé pour se mettre dans l'ambiance, et écrire
2. écriture d'une nouvelle

Entre-temps, les études du genre avec la lecture suivie de nouvelles, l'étude d'albums sur le sujet et les lectures offertes sur ce thème ont approfondi le bagage des élèves.
De même, en atelier écriture, le fait de ne pas avoir à chercher les éléments dans le temps 1. permet de se focaliser sur la syntaxe, les connecteurs et les substituts, donc de travailler vraiment la forme, et la matière.

Dans le dossier, vous trouverez donc tous les éléments nécessaires pour mener ces phases.


Premier temps donc :
l'élève se voit remettre ce schéma (à reproduire ou à photocopier), et peut soit piocher, soit choisir des cartes avec les éléments pour chaque partie. Le tout lui sert d'amorce d'écriture et le guide.
Il a ensuite deux semaines (deux séances d'atelier écriture + temps à dispo fixé sur la semaine + temps libres "quand j'ai fini mon travail"), la première séance ayant lieu plusieurs jours après le tirage/choix de leurs contraintes afin que quelque chose ce soit amorcé dans leur tête.

Les élèves vont disposer donc de :
- un monde
- un lieu précis
- un personnage principal
- un objet
- une première phrase

Avec ces 5 éléments, les élèves doivent inventer une histoire fantastique. Les critères d'évaluation ensuite restent très "larges", car ce sont leurs premiers pas dans ce type d'écrit.
La différenciation se fait sur deux points :
- mes élèves les plus en difficulté en français ont le droit d'éliminer un des jetons au choix
- les critères d'évaluation ne les concernent pas tous : ils doivent utiliser leurs éléments, leur histoire doit être fantastique au sens où on l'a étudié (irruption de l'extraordinaire dans le réel ou l'ordinaire), et c'est tout.






Vous trouverez dans le dossier, une grille de validation de ce premier écrit qui peut servir d'exemple.


Deuxième temps :

On attaque la nouvelle ! Mais on ne lâche pas l'élève devant la page blanche, donc sans être semi-guidé ou guidé, ce récit est quand même mis sur les rails avec des documents d'aide à la construction d'un récit qui se tienne.

Le premier guide résume les besoins


Puis on distribue des fiches pour les chose que l'élève peut déterminer seul :



et on complète ses propres fiches qui suivront toute l'écriture ensuite : c'est un document simple que j'ai imprimé sur des feuilles bleues, vertes et jaunes pour aider les élèves à différencier les éléments, mais on peut aussi le donner tel que




Et on gère l'écriture de la première phrase si importante...



En amont, nous avions cependant travaillé sur deux fiches pour débuter un récit, que nous avions étudiées en atelier lecture.




Tout est également dans le dossier.

Ce travail peut être utilisé sur d'autres thèmes que le fantastique bien entendu.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire