18 janv. 2020

Les projets de l'année (CM1 CM2)

Plongée jusqu'au cou dans un certain nombre de projets pour ma classe, je prends une pause, un peu de recul, et hop, si je vous en parlais ?
Je ne vais détailler dans cet article que les projets à inscription, il va de soi que comme tout le monde, je fais des projets en classe autour de certains thèmes et domaines, interdisciplinaires, etc.
L'objectif est de proposer des idées.

Pour rappel, j'ai cette année 23 CM2 et 7 CM1. Sur ces 30 élèves, 4 sont en ULIS mais entre 40 et 100 % du temps inclus dans ma classe et notamment pour tous ces projets, évidemment). Parmi les 26 autres, j'ai un HP avec TDA, trois dys différents, une autre élève avec notif MDPH pour trois dys et un TDA associés, et une élève en attente de soin sans doute TDA et dys.
Ce petit topo pour dire que oui, ce type de projets, c'est pour tout le monde !


Comme les années précédentes, j'ai obtenu un créneau voile.
Mes élèves vont donc passer 4 journées complètes à la voile, sur un lac proche, avec le vent de mer (on est au bord de la mer). Mes élèves font du Funboat et non de l'Optimist. Et moi ? Je suis dans un canot à moteur. Mais je préférerais vraiment être sur les Funboat avec eux.
Nous avons 2 journées à l'automne, et 2 journées au printemps, ce qui propose des conditions météorologiques différentes.


Domaine : EPS
Autres intérêts : l'autonomie, la coopération, l'acquisition de gestes qui dépendent à la fois de sa compréhension et du contexte
A noter : les CM1 se débrouillent aussi bien que les CM2, pas de différence (je dirai même que deux de mes supers CM1 sont meilleurs)
Aucun problème de sécurité : les élèves ont des gilets et passent avant un test nautique en piscine. Lors de la séquence piscine de l'année, ceux qui ont raté ce test peuvent le repasser et retenter leur chance.
Organisation : cette activité est proposée par la Communauté de Communes locale qui nous prête aussi les bus, le lieu est à 12 km de l'école, et les Animateurs voiles sont tous ComCom aussi, ce qui donne un peu de sérieux à l'affaire.
Les élèves ont un cours théorique à l'arrivée, puis des indications et consignes sur les parcours à faire sur l'eau. Ensuite ils vont mettre leur gilet de sauvetage, on les vérifie et ils peuvent descendre vers les bateaux. Selon l'animateur présent, ils gréent leurs bateaux eux-même le plus souvent, ce qui donne une occasion aussi de voir qui suit bien les consignes. La plupart des animateurs sont vraiment pédagogues, et les élèves sont ensuite rapidement poussés sur l'eau.
Le PE : est sur l'eau, dans un canot à moteur (on nous forme en animation pédagogique non reconnue comme animation mais obligatoire pour cette activité), en soutien des animateurs, et pour la sécurité.
petit + : environnement naturel qui se prêtent à des explorations autour de la faune et de la flore. Une journée environnement est prévue dans le projet.
petit - : il faut un parent accompagnateur obligatoirement, qui reste à quai pour gérer les changes des élèves tombés à l'eau, ou les arrêts toilettes (grrr). Les élèves doivent emmener deux changes complets, ce qui pose parfois souci dans certaines familles, mais est nécessaire car on peut tomber deux fois à l'eau, matin et après-midi. On précise donc bien de prendre les "vieilles" affaires même abimées, notamment les vieilles chaussures.


La classe orchestre

Je me suis positionnée au printemps pour une classe Orchestre Cuivre et Choeur. On nous proposait également Classe Cordes et Classe Bois.
Comme mon école n'en avait pas eu depuis quasi 10 ans, j'ai eu la chance de l'obtenir cette année, mais je n'étais pas seule en lice. Et malgré l'envie forte de continuer l'année prochaine, il est peu probable que cela soit le cas; toutes les écoles ont le droit de l'obtenir.


Domaines : Education artistique, EPS (expression corporelle, respiration, attitude et position du corps), méthodologie
Autres intérêts : coopération, suivre une consigne, vivre ensemble, prendre soin de ses affaires (son instruments), travailler sur la durée (travail à la maison), et surtout mettre en oeuvre plusieurs apprentissages en même temps (mélodie, rythme, gestes du chef à suivre, maîtrise de son instrument, etc.)
A noter : c'est très complet, nous avons du chant, du solfège, de la pratique instrumentale, de la pratique individuelle et collective.
Les CM1 s'en sortent aussi bien, la seule différence est dans la maturité lors de certaines phases, notamment en chant (dans les jeux, le travail du souffle et de la coordination, etc.)
Les élèves d'Ulis s'en sortent tout aussi bien que les autres dans les apprentissages.
Organisation : au départ, deux séances au Conservatoire où les professeurs présentent instruments et orchestre, et où les élèves font leur choix.
Côté classe, sur 4 périodes (pas la 1 où je ne fais pas musique pour conserver les heures), nous nous rendons au Conservatoire pendant 2 h. Chaque élève a 30 minutes en groupe de 3/4 avec un professeur d'instrument pour la pratique individuelle de l'instrument, et 30 minutes en demi-classe avec la prof de chant. Ensuite, nous sommes en pratique collective, et les 4 professeurs d'instruments et la prof de chant nous font travailler ensemble tous les domaines de la musique collective. Passionnant.
Les professeurs sont réellement pédagogues, attentifs et ils adaptent les apprentissages à chaque élève. Un bonheur !
En amont, pour le PE : un ou deux rendez-vous avec le coordinateur côté Conservatoire pour mettre en place le tout, et le planning de l'année. Et chez nous, la réservation des bus à faire (mais ils sont offerts).
Le PE : pratique un instrument aussi, et la prise en charge de tous les élèves étant assurée par des enseignants, il est dans l'apprentissage avec ses élèves et non uniquement dans la surveillance.
petit + : des restitutions publiques, aux parents d'une part, vers le reste de l'école d'autre part, et enfin une rencontre entre les différentes classes orchestre
petit - : je cherche encore...



Les Petits Champions de la Lecture

CLIC : Les Petits Champions de la lecture

illustration

C'est un concours national de lecture orale à destination des CM2 uniquement.

Domaines : Français, oral et lecture
Autres intérêts :
pour l'élève qui lit : se présenter, mémoriser, adopter une bonne posture, améliorer son travail en prenant en compte les conseils donnés, vaincre sa timidité, apprendre à se tenir face à un public
pour les autres élèves : écouter, construire et mettre en oeuvre ensuite une grille de critères d'observation, entendre de nombreuses histoires pour agrandir son répertoire, ouverture culturelle, mise en oeuvre des stratégies de lecture pour comprendre
A noter : tous les élèves ne souhaitent pas se présenter. Dans ma classe, chacun a obligation de faire une fois une lecture oralisée de 3 minutes. Ensuite, se présentent ceux qui veulent.
Organisation : il y a des pistes sur le site. Dans ma classe, à partir de la période 2, on construit et note nos critères pour une bonne lecture oralisée et chaque élève se présente devant les autres pour lire et entendre leurs conseils et leurs critiques positives (uniquement). Les CM1 et les Ulis passent aussi (exception faite pour un Ulis chez moi qui est sans doute dysphasique, et qui ne fait jamais le français avec nous).
Début décembre, les élèves m'indiquent s'ils veulent se présenter ou non. On commence ensuite des passages pour s'entrainer, puis en janvier on fait une finale de classe pour avoir nos 3 ou 4 finalistes de classe.
Ensuite, je réunis un jury professionnel à l'école, pour voter pour notre finaliste qui se rendra à la finale départementale.
Cette année, avec le double niveau, on a fait une "petite" finale pour les CM1. Même s'ils n'iront pas à la finale départementale, c'est un bon entraînement, et ils ont mérité eux aussi d'avoir ce moment, après le travail fait sur leur lecture.
Dans mon jury, j'ai : les deux CPC, l'intervenante musique, une ancienne CPC qui est désormais bibliothécaire, et la bibliothécaire en chef de la médiathèque. L'année prochaine, j'ajouterai une invitation pour le maître E.
Le PE : organise tout, et met en place le travail dans la classe. A la fin, on assiste seulement aux lectures, et c'est passionnant de les voir ainsi.
Petit + :
1. les finalistes vont lire à la médiathèque pour la "Nuit de la lecture", partenariat avec les Petits Champions. Ils sont ravis, effrayés mais ravis d'être reconnus ainsi.
2. Je double ce travail d'une préparation à la médiathèque de lecture d'albums que nous lisons ensuite aux GS de la mater proche, et à nos CP, projet pour la liaison mater-élem.
Petit - : faire passer tous les élèves demandent du temps, (mais c'est aussi un travail intéressant de fluence et de mise en scène des textes).


Twitt'classe



C'est un concept connu et répandu. Notre classe a un compte twitter, avec lequel elle s'inscrit à différents dispositifs.
Cette année, notre Twitt'classe teste deux dispositifs : Twictée et Twoulipo.




Domaines : selon les dispositifs choisis. Pour moi c'est français (orthographe et grammaire pour l'un, écriture pour l'autre), mais on peut prendre des dispositifs maths.
Autres intérêts : l'imaginaire avec les jeux de langues, communiquer clairement, découvrir des écrits des autres classes partenaires, réinvestir ses compétences en orthographe et grammaire, découvrir  d'autres domaines liés (étymologie...), la géographie
Le partage : nous travaillons avec d'autres classes en France.
A noter : les élèves sont persuadés de maitriser la communication numérique et se rendent vite compte qu'il y a d'autres usages et un autre monde que celui qu'ils pensent connaitre. Pas inutile donc.
Parfois, ils se rendent même compte que le langage qu'ils utilisent sur les réseaux et jeux en ligne n'est pas forcément l'unique langage possible et que le leur n'est pas adapté. Autre gain utile pour les relectures et l'écriture en classe, ainsi que pour l'oral.
La classe est équipée d'un vidéo projecteur et une seule connexion. Cela suffit toutefois.
Organisation : les dispositifs sont faits par des enseignants qui travaillent d'arrache-pied pour mettre en oeuvre tout cela pour un grand nombre de classe. C'est donc pédagogique et clair.
Toutefois, la Twictée demande un énorme travail dans la semaine, et beaucoup de temps pour que le PE comprenne le fonctionnement et l'induisent chez les élèves.
Twoulipo est faisable en 2 x 15 minutes dans la semaine, tweets compris, et la démarche est très simple de l'inscription à la mise en oeuvre.
Petit + : via Klassroom, quand les élèves ont des productions sur twitter, je donne le lien pour suivre leurs travaux.
Petit - : il faut être rigoureux dans le timing et la planification des tâches à la semaine, car d'autres écoles comptent sur nous. Avec la classe orchestre et la piscine qui s'est ajoutée ce trimestre, c'est compliqué.


Autres projets locaux:

- défi écriture avec une classe de notre circonscription via internet : nous travaillons sur trois projets d'écriture dans l'année. La séance finale est un écrit collaboratif chaque fois, en ligne, en même temps

- le projet de l'école : la classe d'une collègue lance tous les ans un thème, qu'on relie au thème départemental qui est utilisé dans les arts et le français (musique !) cette année, et autour duquel les activités de l'école se mobilisent, ainsi que l'écriture du spectacle de fin d'année.

- la ronde des auteurs : le théâtre local permet de suivre trois lectures de pièces de théâtre jeunesse par des compagnies de théâtre professionnelles

- les défis STEM : CLIC tout est dans l'article. Je ne fais pas de défi sur la période commune classe orchestre et piscine, car la classe est sortie quasi deux demi-journées par semaine.

- la classe à thème : Mythologie ou Harry Potter, les thèmes accompagnent la classe et sont l'objet d'activités spécifiques en plus de l'organisation.


Petits projets de l'année 

- projets autour d'événements culturels, sportifs, citoyens : CLIC
Cette année pour la classe, ce sera : les municipales et la semaine de la Presse.
L'année prochaine, nous suivrons le Vendée Globe Challenge.
Je ne détaille pas, il y a des articles sur le blog, et c'est le travail de nombreuses classes

- projet lecture : c'est un gros projet dans ma classe, qui englobe Silence on lit !, DECLIC, et les projets en partenariat avec la Médiathèque, ainsi que la liaison mater-élém.

- sacs de maths : CLIC

- les projets sciences menés par mon collègue qui assure ma journée de décharge de direction dans la classe : ils sont soit locaux avec la ComCom, soit départementaux.

- les journées qu'on nous propose :
une journée autour du don d'organe et les transplantations où nos élèves font du sport pour ceux qui ne peuvent pas, sont initiés au secourisme, etc.
des activités à thème proposées par la mairie : gaspillage alimentaire, tri sélectif, etc.
des demi-journées sur la santé, proposées par une mutuelle (mais sans aucune pub) : on a vue un médecin nutritionniste, et un dentiste par exemple, venir parler aux élèves
l'intervention des gendarmes de la BPDJ auprès des cycles 3 autour de la loi et de ce qui en découle à leur âge : internet, le harcèlement, etc.

- deux séance de cinéma : m'une offerte par la mairie, l'autre en partie payée par notre coop autour du thème de notre projet de l'année. Cette année, c'est Dilili à Paris.
et une séance de théâtre par niveau de classe, qu'on paie pour moitié avec la coopé, avec des pièces jeunesse à destination d'un public en particulier.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire