1 oct. 2017

Nan mais dites alors, namého !

Vous êtes sur un blog d'enseignante.
Vous le saviez ?
Ah bon.
Vous êtes sur mon blog, où je mets en ligne le boulot que j'utilise en classe et fabriqué par mes soins, au cas où il pourrait servir à quelqu'un d'autre.
Vous l'aviez compris ?
Ah bon.
J'utilise une plateforme de blogging, je n'en suis que l'usagère régulière, pas le service de  maintenance ou la créatrice.
C'était évident ?
Ah bon.
Je ne prétends pas savoir tout sur tout, je propose juste mon boulot, qui n'est donc pas exempt d'erreurs parfois, et pas forcément exemplaire.
C'était clair ?
Ah bon.
Mettre en ligne mon boulot me demande 5 minutes de plus, pas grand chose, et parfois le blog me sert simplement de cloud.
Car comme tout le monde, j'ai une vie en-dehors du blog.
Oui oui vraiment : j'ai deux zouzous très jeunes dont une EIP qui prend une place énorme et un tout petit encore très... petit. Ce qui signifie beaucoup beaucoup de temps pour eux. Je gère tout parce que j'ai un zhomm qui bosse 14 h par jour, et les week-ends aussi très souvent. Je fais du sport, je lis beaucoup. Je jardine, je bricole, je range, je cuisine, je nettoie, je me balade, je chine, je fais les courses, j'écris beaucoup, je brode un peu, je m'occupe de soigner mes relations avec mes proches, je joue avec mes loulous et je joue au scrabble sur le net aussi, je papote sur le forum CPB, je suis correctrice ailleurs, je passe quasiment tous les jours sur Babelio également. Il y a autour de moi des proches malades, des proches qui sont décédés en grand nombre depuis deux ans, ce qui remet les pendules à l'heure, des proches qui vivent loin et pour qui je fais table rase du boulot certains week-ends si j'ai une chance de les croiser. Une vie, quoi.
Mais où veut-elle en venir, celle-là ? 
A une chose très simple : les usagers des blogs sont généralement courtois, sympathiques et de bon conseil. Ils échangent souvent avec nous pour donner d'autres idées ou repérer une erreur, pour rectifier des dires un peu erronés ou pour demander conseil aussi.
Depuis un an environ, j'hésite à pondre cette note qui ne va pas plaire du tout à certains. Tant pis.
Il y a des commentaires limites (j'en ai peu, mais si vous passez sur de nombreux blogs, vous comprenez ce que je dis) autour de nous assez souvent :
  • il y a des demandes tellement incorrectes qu'on hésite longuement avant de répondre. Et pourtant parfois, on répond quand même.
  • il y a des gens tellement peu éduqués qu'ils prennent, s'approprient et republient, parfois même pour gagner de l'argent
  • il y en a d'autres qui dispatchent dans les écoles en disant que ça vient d'eux (et je ne parle pas seulement du blancotage normal ^^)
  • il y en a encore qui utilisent tout en critiquant alors qu'il suffit parfois de changer un nom, un mot, une date, pour s'approprier le document comme il faut pour sa classe
  • il y en a qui se dédouanent de leur manque de professionnalisme en se disant que si nous on fait notre boulot, c'est qu'on n'a forcément pas de vie en dehors du net : oui notre hiérarchie nous en demande beaucoup (et même, ça ne lui suffit pas toujours), oui la paperasse nous bouffe tous, oui le boulot ne s'arrête pas aux heures devant élèves... mais tout ça on le sait dès le début et on est assujetti aux 35 h/semaine comme tout salarié.
  • il y en a encore qui justement mettent en avant qu'ils ont une vie, eux, pour assurer que leurs demandes sont légitimes, fondées, et que puisqu'on n'a que ça à faire, nous... qu'est-ce qu'on attend pour leur fournir : des séquences complètes pour l'année pour telle matière pour tel niveau, des programmations à l'année dans toutes les matières, surtout dans des niveaux qu'on n'a pas, tous les documents utilisés pour tel et tel projet parce qu'on est inspectable et qu'on n'aura pas le temps, des cahiers journaux parce que la maison a brûlé ce matin et l'inspecteur passe cet aprem, des préps en janvier pour tout depuis septembre parce que le CPC arrive demain, que mon fils a noyé tout dans son bain, PC et classeurs, et que bon, hein, puisque vous vous avez le temps... j'exagère ?Je ne suis pas à la moitié des loufoqueries auxquelles on a affaire parfois !
  • il y en a qui ajoutent vite fait un merci, pour ponctuer une demande forcément urgentissime, énorme et pointue, histoire de faire passer la pilule d'une phrase interrogative qui s'est plutôt transformée en injonction.
  • il y en a qui sont ravis de pointer telle erreur ou telle coquille, sur le mode railleur "nan mais c'est quoi ce prof"
  • il y en a qui nous demandent ce qui n'est pas sur le blog, alors que c'est très simple parfois, plus simple que de laisser un commentaire sur un blog même, sans doute parce qu'on est à leur dispo pour fabriquer ce qu'ils ont la flemme de faire eux-même. Si, si... parfois c'est tellement bête que franchement, hein : envoie-moi une copie de ton affichage des lettres de l'alphabet, ah ah ah
  • il y en a aussi qui justifient leur demande d'un suspicieux : "c'est pas sur le blog, mais tu l'as forcément parce que sinon, comment tu ferais en classe ?" ;-)... mais oui mais oui. Exemple ? Les corrigés, les évaluations, etc. Ben non, je lis les livres que je donne à mes élèves, je connais l'histoire donc les réponses. Quant aux évaluations, elles sont adaptées à chaque fois, chaque année, donc inutiles ici, puisque changeantse et pas adaptables forcément...
  • il y en a qui supplient, mais je ne suis pas dieu, hein. Et qui promettent : je ne le donnerai à personne d'autre. Ben je te crois, mais si je ne l'ai pas déjà, comment je te le donne ?
  • il y en a qui passent et repassent, ne disent jamais rien mais téléchargent puis reviennent à la charge sur le ton "il manque la période 5, tu la publies quand ?"
  • il y en a encore qui croient reconnaitre le boulot de tel ou tel enseignant ayant publié chez tel ou tel éditeur et s'empressent de le signaler à l'éditeur en question qui  lance son coup de semonce... pour rien. La cybercourtoisie, c'est également de ne pas publier ce dont on ne possède pas les droits. Mais à bien y réfléchir, les corbeaux auraient fait quoi en 40 ?
  • il y en a qui font les puces de blog en blog, et livrent leurs comparaisons sur un mode inutilement narquois ou sarcastique "c'est mieux fait chez truc", "ça sert à quoi de faire ça, on le trouve déjà chez machin et bidule"
  • il y en a qui sont à la limite de nous insulter parce que ça bugue... à vrai dire, si vous étiez moins nombreux, ce serait très facile de circuler par ici ;-)
  • il y a les mêmes qui se vantent d'avoir pourri les commentaires d'untel, parce que ça va de la ramener et jouer sa star. Vous en connaissez beaucoup des vraies stars qui ont commencé comme blogueur ? Surtout chez les profs ?
  • il y en a... des mals dégrossis, des pas polis, des "mal éducaillés" (comme on dit chez moi), des malotrus et des malappris, des goujats et des limite racailles, et des inutilement grossiers : "on t'oblige pas à mettre sur le net, alors viens pas chercher des remerciements !" Et je n'oublie pas ceux qui critiquent dans des commentaires, plein de morgue et de fautes d'orthographe.

pour tout ça, je ne remercierai jamais assez ceux qui passent et laissent un message, ceux qui sont corrects et signalent les erreurs pour qu'on fasse mieux et qu'on offre quelque chose de plus abouti. 
Ceux qui laissent des conseils pertinents
Ceux qui ont une idée pour faire avancer le schmilblick
Ceux qui voudraient mais ne peuvent pas mais soutiennent
Ceux qui demandent conseil, et ne sont pas vexés si on ne sait pas mieux qu'eux
Ceux qui demandent conseil, et avec qui on échange finalement de façon très enrichissante
Ceux qui offrent des contributions éblouissantes
Ceux qui sont là, toujours
Ceux qui passent en silence, discrets, bien sages
Ceux qui sont ange-gardiens et tapent gentiment sur les doigts des moins sympathiques
Ceux qui ont une idée sur le sujet, la livrent de façon constructive et participent de ce fait à la création de quelque chose de mieux !
Tous ceux qui sont là pour nous.

Merci !

5 commentaires:

  1. mais quel beau coup de gueule/coeur !
    Bravo !

    RépondreSupprimer
  2. Oui, beau coup de gueule!! Mais qu'est-ce que tu as raison!! Et bien raison de le dire aussi!!
    On ne remercie jamais assez tous ces enseignants qui donnent, partagent leur travail! Encore merci, et continue!!

    RépondreSupprimer
  3. Ben ton blog, c'est chez toi : on entre, on frotte ses chaussures sur le paillasson, on dit bonjour, s'il vous plait, merci. Si on n'aime pas la couleur du papier peint, on n'revient pas et on n'emporte pas les petites cuillères en argent !!! Alors, c'est normal que tu mettes dehors les indélicats.
    Je ne sais plus si je t'ai emprunté du travail, remercié, commenté, alors je te fais un gros package de mercis et bravos pour toi et toutes celles qui embellissent et simplifient notre vie de prof. Bosser, normalement je sais à peu près, mais trouver des idées nouvelles, originales et bien mises en valeur, appétissantes pour nos loustics et bien, moi je rame, ou il me faut des plombes (c'est mon grand âge ! Entrée à l'École Normale en 1979 !).
    Donc : TRIPLE HOURRA ET MERCISS

    RépondreSupprimer
  4. Tu as eu raison de pousser un coup de gueule, ça m'a fait prendre conscience que je n'avais peut être jamais pris la peine de te remercier : MERCI !!!! pour tout et bravo pour ton travail, tes élèves doivent se régaler !

    RépondreSupprimer