31 janv. 2018

présentation des Jeux Olympiques et questionnaire

Elise vous présente sa contribution au dossier JO : un texte documentaire qu'elle fera lire en amont de l'étude des autres docs sur les JO, et le questionnaire qui l'accompagne



L'ensemble est téléchargeable dans le dossier. Rendez-vous sur la page récapitulative : CLIC


le doc des mascottes

une contribution de Claire pour découvrir les deux mascottes des JO d'hiver 2018, merci à elle !

Le document est ajouté dans le dossier --> CLIC vers l'article récapitulatif !

30 janv. 2018

Enseigner l'anglais à partir d'albums CM1/CM2

Vous avez peut-être reçu ces jours-ci un mail des Editions Retz pour vous présenter ce nouvel ouvrage







J'ai eu de la chance de le recevoir grâce à la gentillesse de l'auteur, Sylvie, du blog Brown Bear, l'anglais par le storytelling, et grâce aux éditions Retz.

Je l'ai reçu il y a un mois, l'ai remis entre les mains de mon collègue qui fait l'anglais dans ma classe cette année, mais l'ai feuilleté aussi attentivement.

Outre que la méthode de Sylvie passe par de magnifiques albums dont ces deux-ci que j'aime particulièrement :


  et 



outre donc la qualité des ouvrages retenus, et leur intérêt pour les élèves, la méthode proposée est complète !!
Les habitués de son blog savent bien que les séquences de Sylvie sont riches et pleines de ressources, dans tous les sens du terme.

J'avais déjà investi les yeux fermés dans son travail publié par La Classe : CLIC et l'avait utilisé dans une classe triple niveau CE2 CM1 CM2

Go away, Big Green Monster ! - Kit pédagogique


Je n'étais donc pas inquiète quant à la qualité de ce que j'allais découvrir, d'autant que Retz déjà est synonyme de contenus réfléchis et fouillés.

J'ai pris le temps, et mon collègue avec moi, de regarder et tester.

Et Sylvie a également signalé toutes les ressources disponibles qui n'étaient pas dans le livre.


A quoi ressemble cet ouvrage déjà ? C'est une somme :
- 250 pages d'activités et réflexions sur la pratique langagière autour des albums et du storytelling, mais pas seulement.
- des séquences complètes et couvrant tous les domaines possibles en langue vivante
- un CD-rom inclus, qui propose des jeux et des flashcards, des affichages
- les exercices et les évals


Ce que j'aime :
- et bien justement, le fait que cela soit complet
- le clé en main, dans lequel avec un peu de recul on peut piocher sans tout faire
- le fait qu'on propose aussi bien des jeux de cour que des jeux plus traditionnels en classe en langue
-le lien à des points culturels nourris de vidéos comme d'autres ressources, lien systématique et présent à chaque  séquence
- la première séquence qui révise (ou parfois fait apprendre) le vocabulaire que les enfants ont déjà pu pratiquer dans beaucoup d'écoles en CE1 et CE2
- la programmation détaillée
- le projet final de séquence, très rare en anglais en général, et qui plait aux élèves chaque fois (plus d'infos dans le livre et sur la chaine youtube dont je parle plus bas)
- l'exploitation d'albums  souvent peu vus en classe ou pas connus et vraiment intéressants :



Ce que j'aime moins (mais en cherchant vraiment loin) :
-  l'impossibilité de tout faire, donc la frustration générée par un choix obligatoire soit à l'intérieur de certaines séquences, soit entre certaines séquences.
C'est très riche, très bien construit, très complet... et donc il faut adopter un rythme régulier, constant, et ne pas perdre de temps en route si on a envie de tout faire !!


Le + : le suivi possible avec les liens faits sur le blog de Sylvie, et sa chaine Youtube"English as a Foreign Language EFL" : CLIC   où on trouve les lectures d'albums et certaines activités.

Sur le blog, on trouvera les fondements de la méthode notamment : CLIC, et plein d'idées, voire les projets finaux des séquences déjà prêts... comme quoi, même mon point "négatif" est quasi réglé puisque Sylvie propose une partie de la réponse si on manque de temps !!!

Résultat ? Je conserve très précieusement cet ouvrage pédagogique ! Enfin, je le prête à mon complément de service, mais je me trouve trop généreuse !! ;-)









28 janv. 2018

La liste de tous les athlètes de l'équipe de France...

... et un document sur les chances françaises en patinage (pour compléter celui sur les chances françaises toutes disciplines confondues, déjà dans le dossier).

Une contribution de Cassandre de Troie
à télécharger à la page récapitulative du projet : CLIC


27 janv. 2018

5 références pour travailler autour des Jeux olympiques

Voici une sélection de sites et liens, avec mon avis très subjectif ^^


1. Sur education.francetv, un petit film qui répond à la question "qui a inventé les Jeux Olympiques".



Le + : le film est bien fait, et adapté aux élèves d'élémentaire. Le CE1 est visé, donc on peut l'utiliser pour tous.

Mon avis : c'est tourné vers les JO de 2016 à Rio, donc à remettre en contexte au moins sur deux points :
- on parle des JO d'été, et de JO passés
- les autres vidéos sont pro-JO et pro-JO à Paris (bonne occasion de travailler l'EMI avec les CM)


2. La semaine olympique du Comité paralympique et sportif français

Un lien très riche et intéressant pour présenter le sport paralympique et donc les jeux paralympiques aux élèves.

Le comité propose une "semaine olympique" à laquelle s'inscrire en ligne pour contribuer et profiter des contributions.

Sur l'espace proposé, on trouve déjà pas mal de vidéos et contenus pour les enseignants.

Semaine Olympique et Paralympique 2018_IPC_Valeurs Paralympiques from France Paralympique - CPSF on Vimeo.


Le + : les vidéos sont très parlantes pour expliquer les sports paralympiques aux élèves

Le ++ : trois très bons documents en téléchargement : les valeurs olympiques (+ de 60 pages), les Para sports ( + de 50 pages, avec toute une partie sur les sports présents à PyeongChang) et un manuel de l'enseignant plutôt bien fichu et riche (là encore une  bonne trentaine de pages). Ces trois docs sont en téléchargement sur la page d'accueil avec les vidéos.

Mon avis : à réserver aux plus grands (CE2/CM)


3. le CNOSF (comité national olmpique et sportif français)

Il propose, sur sa page ressources pédagogiques, trois choses plus ou moins accessibles :
- des dossiers pédagogiques par cycle que j'ai longuement feuilleté, lu, essayé de comprendre... Vous vous ferez une idée
- des fiches péda en EPS, un peu plus accessibles
- une mallette handisport très intéressante

Le + : la mallette handisport. Dans le cadre des JO d'hiver, on s'intéressera au hockey sur luge par exemple ou au ski nordique. C'est très bien informé, conçu et expliqué.

Mon avis: pfffiou... qui a pensé les dossiers pédagogiques ? Certains sont très bien (je pense à l'anglais par exemple), d'autres laissent une impression mitigée (les JO de Berlin, génial à aborder avec le  programme de CM2, mais l'activité 1 me laisse rêveuse "l'influence grecque aux jeux de Berlin"... dans le cadre de nos programmes). On pourra utiliser celle de maths sur la natation qui aborde cependant beaucoup de choses d'un coup : les mesures de longueurs et leur conversion, les fractions décimales et les décimaux...
On propose des idées sympas : étudier les stades olympiques de l'Antiquité à nos jours.. .sans nous proposer une seule photo libre de droit (ou même une seule photo tout court).
Et enfin, tout n'est pas à jour... étudier la métropole de Tokyo en géographie, ça peut être intéressant en prévision de 2020, mais on cherche en vain Séoul.
Et évidemment, les jeux paralympiques ne sont étudiés que dans le cadre de l'Education Civique.

Côté "fiches pédagogiques", certaines  valent le coup, et d'autres enfilent les perles  : sports et ateliers scientifiques, le titre me parlait vraiment... mais arrivons à la partie matériel, on se croirait dans les propositions faites dans les accompagnements Eduscol pour les programmes de sciences en cycle 3 ^^ Vous êtes riches dans votre école ? --> Foncez !!
Un exemple ? un atelier saut en longueur équipé d’un caméscope relié à un ordinateur disposant d’un logiciel d’analyse 2D, type Anais 2 et un atelier équipé d'un pèse-personne mécanique à lecture analogique (bon là encore... en ramenant celui de la maison... (ou d’un pèse-personne instrumenté type PP86)

On se concentrera sur la mallette handisport !

4. Canopé propose aussi quelque chose : la grande journée du sport

soit 115 vidéos libres de droit pour tous les niveaux et sur beaucoup de thèmes autour du sport.

Le + : on trouve forcément son bonheur, et même plus.

Le + + : on peut mettre les sous-titres sur les vidéos !

Mon avis : attention à la surcharge d'idées qui vont arriver en voyant les thèmes. Il faudra réussir à se retenir ;-) et à trier.

Mes préférées : dans la série les Olympiens, la vidéo sur Micheline Ostermeyer. Il me semble que son histoire est une bonne synthèse du XXe siècle, entre les arts et le sport ! Sport découvert parce qu'elle est partie en Tunisie pendant la Seconde guerre mondiale !



Jeux olympiques et Culture
pas facile du tout à suivre, à réserver aux CM, avec des explications



et pour accompagner les réflexions des thèmes de géo de CM2 :

Les enjeux des JO du XXe siècle, très intéressante quant au développement durable entre autres sujets d'actualité, mais aussi le dopage, la géopolitique, etc.



5. le CIO...

qui proposerait des kits pour l'école...
lesquels sont en anglais. Et téléchargeable sur demande sur leur site en donnant son adresse mail.
A laquelle on reçoit ensuite un lien limité dans le temps... et qui ne mène sur rien.

Le + ? Ah ah ah

Mon avis : grrrrr


Handball : observation de fin de séquence

Parce qu'il n'y a pas que les JO dans la vie, ma classe finit également sa séquence Hand avec intervenant.

La séquence a duré un semestre, et ce sont des CM2, qui ont cette intervention en Hand depuis le CP.
Depuis trois séances, les élèves font donc des matches, et je les observe tandis que l'intervenant arbitre. (Bon, en vérité, je régule surtout les allers retours pipi/boire un coup et les le volume sonore des équipes sur les gradins pendant les matches des autres ^^)

Cependant, j'ai mis en place cette petite observation, l'une par moi et l'autre par les pairs, pour observer plus finement d'une part, et pour engager tout le monde dans cette tâche.




La première, c'est la mienne :




J'emmène un surligneur ou simplement un crayon pour entourer, et le tour est joué, rapidement pour chaque élève. 


J'ai la chance d'avoir un service civique lui-même handballeur et entraineur d'une équipe, dont la mission est d'accompagner les élèves en situation de handicap (4 dans la classe que j'emmène au Hand), donc nous sommes deux pour observer et ça simplifie la vie. Cependant, c'est faisable seul... ma classe n'a que 27 élèves, au maximum, ils sont 12 sur le terrain en même temps, et les tournois permettent de faire jouer chaque équipe 3 fois... donc je ne regarde que 4 élèves à la fois !

La deuxième est celle de l'observation par un pair
L'élève observateur doit juste faire une marque + ou - dans la case de son joueur observé selon les items proposés. Je propose de regarder les gardiens aux élèves qui sont le plus en difficulté, l'air de rien. La tâche est plus simple.

Les élèves prennent des feutres... à l'usage, le crayon à papier ne marque pas toujours, et le stylo n'est pas toujours visibles, d'autant qu'ils s'installent comme ils peuvent dans les gradins, même si on emmène les portes-bloc.








Et pour télécharger les fiches (une de chaque sur le doc), c'est là : CLIC

24 janv. 2018

Tableau des médailles françaises

Marjorie propose une nouvelle contribution, avec son tableau des médailles françaises



Pour l'obtenir, c'est là : CLIC

Il vient compléter l'ensemble prévu pour suivre les JO : CLIC dont un tableau pour suivre les avancées en médaille par nation.

JO : proposition de lecture cycle 2

Une contribution de Marjorie qui vous propose de découvrir un petit roman cycle 2 "Gafi aux Jeux Olympiques".
Voici donc un court extrait pour vous faire saliver !



Alors, tentés ?


A la découverte du pays du matin calme

Toujours dans le cadre du projet de suivi des JO, je vous propose une série de 6 documentaires sur la Corée du Sud afin de faire d'une pierre deux coups, et découvrir un pays qu'on n'a peut l'habitude de fréquenter à l'école.


Dans le détail, et avec quelques accompagnements possibles :

1. L'école en Corée


Il y a beaucoup de lecture sur ce sujet, et moins dans les docs suivants, mais il me tenait à coeur de souligner auprès de nos élèves les deux aspects prégnants de l'école Coréenne : c'est l'une des écoles les plus avancés en résultat au monde, mais aussi un endroit où on n'est pas toujours heureux.
A doubler de ce reportage :


2. La cuisine coréenne (et un peu de savoir-vivre coréen)

On peut accompagner ce doc du visionnage suivant (surtout pour les enseignants et moins pour les élèves) :





3. La K-pop

Si vos élèves ont des grands frères ou grandes soeurs, il est probable qu'ils aient entendu parler de la K-pop, et vous aussi, si vous suivez certains médias qui se sont emparés du phénomène pour en faire des reportages explicatifs pour les grands.







libre à vous ensuite de découvrir quelques clips d'un des nombreux groupes sur youtube et cie.

4. Des lieux à découvrir


J'avoue que ce petit florilège a été un crève-coeur tant ce pays recèle d'endroits à découvrir. Il y a un partie pris assumé dans ce choix, et il manque les grandes villes et leurs quartiers notamment... on peut toujours ajouter un diaporama !

5. Parler coréen...

une vraie gageure. Mais pourquoi pas ?



à tester soi-même ici : CLIC vers un des nombreux sites pour apprendre en ligne et faire écouter ensuite aux élèves !!

6. c'est coréen...
quelques spécialités ou choses typiques



et pour les points 3, 4 et 6, cette vidéo également :




Et les docs sont en téléchargements là : CLIC

Lecture de données - le climat des JO

Avec des graphiques obtenus grâce au site www.weather-guide.com, voici une petite fiche de lecture de données pour aborder les graphiques et les courbes avec les élèves, en les utiliser en maths et géographie.


La petite coquille dans le 2e questionnaire est corrigé dans le doc en téléchargement : on y parle bien de courbes pour le 2e travail.


Pour télécharger : CLIC

21 janv. 2018

Deux corrigés d'activités sur les JO

Une contribution de CaroB :

vous trouverez dans le dossier : CLIC, les corrigés proposés par CaroB pour la recherche sur le site des JO de PyeongChang et celle sur les Jeux paralympiques.


Un merci à CaroB !

17 janv. 2018

5 raisons pour lesquelles j'enseigne le prédicat

Le prédicat, ce truc remis sur le tapis à la rentrée parmi d'autres pour faire du buzz autour de l'école... je l'enseigne dans mon CM2, et les élèves, le croirez-vous ? N'en sont pas encore morts !

Et voici mes 5 (bonnes?)  raisons de le faire...

1. c'est au programme.

Eh oui, tant que ce n'est pas retiré desdits programmes, et tant que j'ai un statut de fonctionnaire comme PE, c'est à suivre.
C'est une émanation de ma hiérarchie, avec injonction pour la mise en oeuvre, ce n'est pas à moi de juger si oui ou non dans la classe, je peux m'octroyer le droit de ne pas le faire.

J'en pense ce que je veux, c'est mon droit.
Je l'enseigne comme je le veux, c'est ma liberté pédagogique.

Pour le reste...  j'enseigne également à mes CM2 que la loi, on doit tous la suivre. Un gendarme de la BPDJ vient leur en parler également. On est sélectionnés pour notre circonscription électorale pour en écrire une dans le cadre du Parlement des Enfants.

MAIS je leur enseigne aussi que si on doit suivre les lois, que c'est notre devoir de citoyen, il arrive qu'une loi soit tellement injuste, que notre rôle de citoyen, ce soit de se battre contre elle, et non de la suivre.
Un exemple ? Dénoncer les enfants juifs pour les envoyer mourir en camp de la mort. Lorsqu'on étudie les guerres mondiales, les élèves comprennent vite ce qui est juste ou pas, et en quoi on peut se permettre de ne pas suivre la loi.
Un autre exemple ? Interdire d'échanger ses graines, comme les lobbyistes de Monsanto ont réussi à le faire voter partout comme illégal. Le Parlement des enfants cette année vise la protection de la biodiversité. Une telle loi, ça fait partie des choses qui se discutent, et fort.

Mais penser qu'on mène un vrai combat en ne suivant pas la loi, en refusant un prédicat... ben moi, ça me fait sourire.


2. dire qu'on a besoin du COD/COI/COS,  je n'ai encore pas compris. Alors pourquoi pas le prédicat.

Le prédicat est plus simple à repérer. Et plus logique au premier regard sur la phrase, avant qu'on approfondisse donc. On détaille dedans, verbe, complément du verbe, attribut.

A quoi ça sert de savoir ce qu'est un CO ?
Je veux dire, à part pour faire des études de grammaire ?
Une fois qu'on me l'a imposé au collège (cf point 5), ce CO, je n'en ai eu besoin qu'une autre fois dans ma vie : pour passer le concours PE.
Et on me dit "haaaaan on nivelle par le bas en retirant ce genre de notion des programmes".
Mouais. Faites un tour au point 5, et revenez ici.

Bon, qui peut me dire, très clairement, avec sincérité, et exemples à l'appui, à quoi peut me servir le complément d'objet ? (Sauf point 3, hein, argument non recevable).
et je sais très bien qu'on peut apprendre des choses inutiles... mais il y a toujours un intérêt. Le COD et ses copains, c'est inutile (en dehors d'études de grammaire et de sciences du langage hein), et je ne vois toujours pas leur intérêt, ni pour ma culture personnelle, ni pour le développement de mon esprit et sa structuration.

J'ai étudié plusieurs langues vivantes, et j'ai fait du latin.
J'ai toujours été plutôt bonne en français, puis en littérature au lycée, et dans les disserts de toutes sortes.
Je n'ai jamais eu besoin des compléments d'objets.

On m'objectera qu'on n'aura alors pas besoin du prédicat. Certes.
Dans ce cas, on ne m'objectera pas qu'il faut revenir au CO.


3. mais alors l'accord des participes passés ?

Merci Charivari sur ce coup-là d'avoir bien explicité la procédure.

Perso, je n'ai jamais utilisé l'histoire des COD pour accorder, mais je ne savais pas expliquer pourquoi aux élèves parce que j'avais bien intégré la procédure que j'utilisais et je crois que c'est le but : intégrer totalement une règle pour écrire sans faire de faute et sans même penser à cette règle.


4. pouvons-nous nous permettre de tous jouer dans des cours différentes ?

et merci Alice copinaute sur ce coup-là :

continuons à enseigner tous des choses différentes, et venons nous plaindre ensuite que les zouzous ne suivent pas, et que les familles grognent.
Sans compter la jolie image de cohérence et de professionnalisme que ça donne de nous.


5. A l'école, moi je l'ai appris le prédicat.

Il s'appelait groupe verbal et pas prédicat. On soulignait le chef (le verbe) et le reste et on disait "complément du verbe". (j'ai encore un de mes livres de grammaire de CE)
Certes, je suis âgée... j'étais en élémentaire à la fin des années 70 et au début des 80'.

On m'a imposé le COD et ses copains au collège (on calcule ? Milieu des 80 jusqu'aux 90'), et j'avoue que d'un coup, euh, je cherchais l'intérêt, à part me compliquer la vie, sans pour autant m'ouvrir au monde, ni m'enrichir culturellement ni même me nourrir le cerveau.

Et c'est bizarre mais dans les 80'90', on trouvait déjà que l'école n'était plus ce qu'elle était avant... ;-) (je rappelle mon propos ? Je parle du moment où on m'a imposé le  COD...)
"On" trouvait déjà que le niveau baissait :
parce qu'à un moment, on a même empêché le collège de se débarrasser de ses élèves en fin de 5e. parce que tout le monde donc allait en 3e, et "osait demander" à aller en seconde devenue générale !
parce qu'au collège du coup, on se retournait déjà vers la primaire en disant qu'ils n'avaient pas fait leur boulot
et parce que le Front National balbutiait, mais fort, en disant, déjà, qu'avec moins d'immigrés dans les classes, hein, on parlerait mieux français
Ah oui, et parce que, également, on se prenait une grosse crise économique en pleine figure.

Alors oui, on peut simplifier ou, dans les faits, revenir à des programmes plus anciens. On pourrait discuter de l'intérêt de revenir à des choses qu'on a déjà changées maintes fois.

Mais on ne m'objectera pas que simplifier quelque chose, c'est forcément niveler par le bas d'une part, ni que c'était mieux avant pour justifier de ne pas utiliser le prédicat.
Dans ce cas, tous ceux qui sont allés à l'école après moi, et ont appris le COD... ont reçu une éducation moins bonne que la mienne, et d'un niveau moindre. ;-)


Bref, j'enseigne le prédicat. 
Et je le vis bien. 





14 janv. 2018

Les Jeux Olympiques en Maternelle

Anne-Lise, déjà contributrice en 2014 de nombreuses activités de maternelle autour des JO (toujours disponibles dans le dossier), vous propose de nouvelles activités pour PyeongChang

Voici donc 9 nouvelles activités prévues en cycle 1, surtout GS, mais tout à fait utilisables et adaptables en cycle 2 et ULIS.

téléchargement en bas d'article



et dans le détail : 

Explorer le monde : chronologie et topologie


Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions :



Construire les premiers outils pour structurer sa pensée :



Tri/classement : sports de neige / sports de glace 
 Le tableau à double entrée ; 

Pour télécharger les nouvelles activités : CLIC

Pour les anciennes : CLIC